Introduction

NZXT, la qualité et les performances des produits de la marque ne sont plus à démontrer, nous avons eu encore le cas avec le test du watercooling AIO Kraken X72 (retrouver la review) il y a peu de temps qui est reparti avec l’award de 9.1/10 !

NZXT H400i gaming case

Aujourd’hui c’est un boîtier fraîchement sorti que nous avons le plaisir de vous présenter, à savoir le NZXT H440i ! On a autant hâte que vous de déballer ce petit monstre donc c’est parti !

Emballage et bundle

On commence par un tour de l’emballage qui n’est autre que son carton de transport. Sur la face avant on retrouve un visuel du produit accompagné de la dénomination du produit, la marque et l’indication du format de carte mère supporté : micro-ATX.

NZXT H400i gaming case

Sur l’arrière on ne retrouve que la partie dénomination/compatibilité avec un visuel du produit vu par le haut.

NZXT H400i gaming case

Sur le haut, en gros et sur fond violet le logo de la marque et un visuel du produit indiquant la couleur, white/black pour notre cas.

NZXT H400i gaming case

Sur les côtés on retrouve la compatibilité avec CAM du produit via le smart device ainsi que divers clichés et les caractéristiques du produit.

 NZXT H400i gaming case NZXT H400i gaming case

On passe au déballage où l’on retrouve le boîtier bien calé dans deux énormes parties en polystyrène et emballé dans un film plastique.

NZXT H400i gaming case

Niveau bundle on retrouve une petite boîte NZXT contenant les diverses vis de fixation et quelques serre-câbles ainsi qu’une bande de LED RGB aimantée de la marque mesurant une vingtaine de centimètres.

NZXT H400i gaming case NZXT H400i gaming case NZXT H400i gaming case

On passe sans plus attendre à la présentation du boîtier !

Le boîtier

On retrouve donc un boîtier relativement petit (même si assez grand pour du micro-ATX) mesurant 210x417x421cm. Il est doté d’une plaque en verre trempé laissant apparaître l’intégralité de l’intérieur du pc et maintenue par 4 vis à mains. Présent sur cette vitre en verre trempé le petit sticker d’avertissement de la potentielle fragilité de cette partie.

NZXT H400i gaming case NZXT H400i gaming case NZXT H400i gaming case

Sur l’avant, c’est blanc, c’est sobre, c’est NZXT. Cette façade nous rappellera presque un peu un H440, avec son logo NZXT très discret en bas.

NZXT H400i gaming case NZXT H400i gaming case

En prolongement de la face et sur le haut du boîtier, on retrouve les connectiques classiques. Un peu déçu de ne voir que 2 usb 3.0 et aucun usb 2.0, pour certaines utilisations ou même pour une question de praticité cela pourrait être gênant. On retrouve le bouton power, la LED d’indication du fonctionnement de l’HDD et les connectiques jack micro/casque.

NZXT H400i gaming case

Présent sur le dessus du boîtier également un filtre anti-poussière relativement intéressant puisqu’il est tout bonnement alimenté. Pas besoin de se casser la tête pour le nettoyer et maintenir votre configuration sans poussière, il suffira de l’enlever, le passer à l’air ou sous l’eau (et de le laisser sécher) et de le remettre en place sur le haut de ce H400i.

NZXT H400i gaming case NZXT H400i gaming case

Les côtés de la face qui est pleine sont eux troués permettant l’apport en air frais que nécessite le matériel informatique pour son bon fonctionnement.

NZXT H400i gaming case

La face arrière du boîtier n’est autre qu’une plaque classique blanche maintenue par deux vis.

NZXT H400i gaming case

L’arrière du boîtier est noir et l’on peut y voir le ventilateur 120mm installé et retrouver les 4 équerres PCI disponibles. Oubliez les tri-SLI dans ce boîtier, naturellement avec du Micro-ATX il ne faut pas rêver non plus.

NZXT H400i gaming case

On termine cette présentation avec quelques clichés du boîtier ouvert, ou l’on peut d’ores et déjà voir les ventilateurs NZXT préinstallés au nombre de trois ainsi que le support SSD présent sur le cache alimentation. Le masque câble blanc fait son petit effet puisque d’un point de vue design c’est assez sympathique. Une barrette de LED d’environ 20 cm est installée sur la partie avant/haute du boîtier.

NZXT H400i gaming case NZXT H400i gaming case NZXT H400i gaming case NZXT H400i gaming case

Sur l’arrière on retrouve le fameux boîtier permettant le smart devise contrôlant jusqu’à 6 ventilateurs et deux bandes de LED. (et tout un tas d’autres fonctions, naturellement). Au passage on nous indique sur ce boîtier qu’il ne faut pas connecter votre pompe de watercooling ici mais sur votre carte mère directement (régulée donc via la chaleur du processeur comme un ventirad classique).

NZXT H400i gaming case NZXT H400i gaming case

Les serre-câbles en scratch sont préinstallés dans cet arrière de boîtier où l’on retrouve également deux autres supports pour disque 2’’5 et un disque 3’’5.

Sous le boîtier on retrouve également un filtre anti-poussière, celui-là n’étant pas alimenté mais restant amovible et facile d’accès.

NZXT H400i gaming case

Nous avons terminé avec cette présentation de boîtier, nous allons pouvoir passer à l’installation de notre configuration de test dans ce petit boîtier et aux divers tests de température.

Montage et performances

Pour l’occasion nous avons dû délaisser notre carte Sabertooth AM3+ pour une carte mère plus petite, une carte mère qui rentre dans ce H400i, tout simplement ! Nous avons également profité de ce montage pour vous concocter un build full NZXT intégrant un AIO NZXT M22 pour le processeur et un combo NZXT G12 + X42 pour la RX580 !

Configuration :

  • Processeur : FX-8370E + NZXT M22
  • Carte mère : MSI 760GM-P23
  • RAM : 2x4go Gskill Sniper 1600Mhz
  • GPU : Sapphire RX580 8go + NZXT G12/X42
  • Stockage : SSD Kingston 240go
  • Alimentation : FSP Hydro G 650w + rallonge PCTechMods

Le rendu est plus que sympa, le fait d’avoir du matos aussi costaud (ça reste relatif) dans un boîtier aussi petit, ça donne un contraste plutôt canon. Le X42 étant installé en push/pull avec les deux ventilateurs préinstallés dans le boîtier et le M22 également avec le ventilateur préinstallé à l’arrière nous donnent une configuration entièrement sous refroidissement liquide et optimisée le mieux du monde en termes de performances. Les performances justement, voyons ce que ça donne !

NZXT H400i gaming case NZXT H400i gaming case NZXT H400i gaming case NZXT H400i gaming case

Niveau performances, et malgré les 6 ventilateurs présents dans le boîtier dont deux sur le watercooling NZXT M22 (push/pull), notre processeur n’en est pas pour autant mieux refroidi. Il y a bien évidemment plusieurs facteurs qui viennent expliquer ceci, le premier étant que dans notre configuration le watercooling processeur est placé à l’arrière, couplé au fait qu’un autre watercooling (pour la carte graphique) lui est placé à l’avant. Si on ajoute à cela le fait que la façade n’est autre qu’une plaque pleine (ce qui en soit limite un peu l’apport en air frais) on peut en conclure que ce boîtier reste tout de même très correct puisqu’il offre l’équivalent en températures CPU (avec le push/pull) que les relevés sur la table de benchmark (en push uniquement).

NZXT H400i gaming case

Nous avons profité de cette occasion pour mettre notre RX580 Nitro+ 8go sous flotte via le NZXT G12 accompagné d’un Kraken X42, et le résultat est flagrant ! Une carte graphique qui reste à 54° en burn c’est tout de même très agréable d’un point de vue longévité mais également confort, cette AMD ne servira pas de radiateur dans cette configuration !

NZXT H400i gaming case

On termine cette partie avec un petit shooting extérieur de la configuration et on passe sans plus attendre à un zoom des fameuses options de smart device.

NZXT H400i gaming case NZXT H400i gaming case NZXT H400i gaming case NZXT H400i gaming case

Smart Device

Smart device, un véritable bijou de technologie ! Le principe même de smart device est de pouvoir calculer et ajuster les performances de votre ordinateur tout en conservant des nuisances sonores acceptables. C’est possible grâce au microphone intégré présent à l’arrière du boîtier (entre les ventilateurs façade et le water/aircooling donc) qui va enregistrer et analyser le comportement de votre ordinateur. Tout ce passe via le software NZXT CAM Monitoring.

Eclairage

Avant d’en parler plus en détails, on fait un point sur les contrôles de lumière dans lesquels on retrouve nos deux watercooling (les pompes et la barre de LED intégrée en haut du boîtier)

Ventilation

Les ventilateurs branchés sur le boîtier Smart device peuvent (comme on le voit juste après) être régulés de façon intelligente, mais comme tout bon rhéobus, vous avez également la possibilité de mettre la main dessus et de choisir entre trois modes : Fixe mode où les ventilateurs tourneront à la vitesse de votre choix quel que soit l’usage de votre PC, Silence mode où là la configuration tournera au ralenti préférant le silence à la performance et le Performance mode où c’est totalement l’inverse. Vous avez bien évidemment la possibilité de créer un profil personnalisé permettant par exemple d’être en silence mode en usage bureautique et en performance mode en usage gaming !

Mise en place du Smart Device

Pour que le smart device fonctionne correctement, il faut pour cela lui laisser faire des tests et analyses de votre configuration afin de proposer une calibration de votre système pour en ressortir le meilleur en ratio température/nuisances sonores. Le logiciel va commencer par faire forcer le processeur à différents pourcentages d’utilisation pour voir son comportement et celui de son refroidissement. Ensuite vient le même test de votre carte graphique où cette fois c’est à vous de lancer un jeu et de laisser CAM analyser l’usage des températures/refroidissements. On termine cette première partie avec un test automatique lancé par CAM (avant lesquels vous devez fermer le jeu lancé) qui permettra (après quelques minutes de calculs) de proposer des résultats et un mode de ventilation personnalisé et propre à votre configuration.

En soit, il faut compter 45 minutes pour que cette partie Smart Device soit en place, mais une fois en place, quel régal de savoir que l’ordinateur régule et optimise tout seul la ventilation en fonction des performances, on est loin des rhéobus manuels que l’on installait dans les baies 5’’25 !

Conclusion

On passe sans plus attendre à la conclusion du test de ce HNZXT H400i.

Un boîtier qui reprend les codes NZXT à savoir sobriété performances et design, le tout couplé avec une technologie smart device qui est un véritable bijou de technologie, ça donne forcément un bon boîtier. D’autant plus qu’il reste très agréable à assembler et propose des fonctions d’entretien comme les filtres anti-poussière amovibles bien pratiques.

On regrette ne pas avoir quelques degrés gagnés supplémentaires sur notre processeur, mais il faut également prendre en compte le fait que ce n’est pas la carte mère utilisée habituellement et que ses VRM ne sont pas forcément taillées pour un FX-8370E. Ce qui en soit n’empêche pas le boîtier d’offrir (accompagné de watercooling NZXT) des performances plus que correctes avec un 42° en burn sur le processeur et un 54° sur notre RX580 Nitro+ !

Vous pouvez retrouver les reviews des composants NZXT utilisés pour ce test ici :

Mais tout ce petit monde a un prix et il faudra compter pas moins de 150  pour obtenir ce petit bijou. Pour le format de carte mère pris en charge ce prix peut être considéré comme élevé, mais quand on parle de matériel NZXT (et quand on connaît la qualité des produits) la pilule pourrait presque passer !

Acheter le produit sur LDLC

Ce produit ne déroge pas à la règle et repart avec un sublime 9/10 !

Ressenti perso :

Un beau build dans un beau boîtier, des performances très agréables et un smart device qui, à mon avis, risque de fleurir chez les concurrents de la marque tant la technologie est intéressante, ça ne peut que ravir les amoureux de belles machines !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer