De retour avec HyperX pour un test cette fois-ci porté sur un microphone pour joueurs et streamers, le SoloCast ! Un micro cardioïde simple et accessible, compatible PC, Mac et PS4.

Caractéristiques

  • Constructeur : HyperX
  • Modèle : SoloCast
  • Type : Microphone cardioïde
  • Condensateur : Électret
  • Plage de fréquences : 20Hz-20kHz
  • Échantillonnage : 48kHz, 44,1kHz, 32kHz, 16kHz, 8kHz @ 16 bits
  • Sensibilité : -6dBFS (1V/Pa à 1kHz)
  • Connectique : USB-C
  • Poids :
    • Microphone : 261 g
    • Support de micro 125 g
    • Total avec cordon USB : 429,9 g
  • Garantie : 2 ans
  • Prix public conseillé : 79€

 

Le micro

Le HyperX SoloCast est livré avec le strict nécessaire, à savoir un simple mais long cordon USB type-C et la notice d’utilisation.

Le SoloCast est livré avec un pied détachable, mais on remarque qu’un filetage universel est présent à l’arrière du micro pour une compatibilité avec un bras pour ceux qui en possèdent déjà un. Une bonne idée en soit. Le pied permet de régler l’inclinaison du micro.

L’ensemble est revêtu d’une robe noire mat sobre et passe-partout aux finitions agréables. Au dos du micro, on retrouve le port USB-C de synchronisation et alimentation, compatible PC, Mac et PS4. À l’avant, on retrouve le logo discret imprimé en gris et un témoin lumineux. Sur le dessus, un bouton tactile pour activer ou désactiver le micro

À l'usage

Au niveau du rendu sonore, on a quelque chose d’assez chaleureux avec ce SoloCast. Les voix basses ou aigus, de corps ou de tête seront transposées sans peine avec un naturel bienvenu. Le rendu est globalement ample et chaleureux avec juste ce qu’il faut de profondeur en l’état pour obtenir une dynamique équilibrée. Cela dépendra toujours de votre configuration personnelle (logicielle ou matérielle) pour la capture audio, mais en l’état et sans modification logicielle, c’est ce que le SoloCast est capable de donner. Les tonalités basses bénéficient d’un bas de spectre assez profond et les mediums et aigus peuvent aller haut, mais avec une linéarité parfois perfectible. En effet, quelques surexpositions seront à noter ici et là avec une voix vive, notamment sur les sonorités en [Shh] ou [Sss]. Rien de dramatique en l’état, mais sur de longues sessions d’écoute si ce micro a, par exemple, été utilisé par un podcaster, on pourrait s’attendre à une fatigue auditive plus rapide. Reste que remaniement en post-prod corrige cela sans problème et qu’on le rappelle, ce petit défaut existe certes, mais dans des proportions modérées. Enfin, le Hyper SoloCast bénéficie d’un traitement de réduction de bruit plutôt naturel.

D’un point de vue ergonomie et fonctionnalités, « même si » l’on se retrouve avec un produit typiquement plug-and-play (on conseillera toujours de posséder une solution logicielle tierce pour une plus grande maitrise de son appareil), on est gâté. Le premier plus, la présence d’un filetage universel pour fixer le microphone a une tige si on en possède ou souhaite en posséder une un jour. Ensuite, le design très compact et passe-partout feront de ce SoloCast un compagnon discret et facile à intégrer dans son environnement. Enfin, le petit bonus difficilement trouvable chez la concurrence, c’est le bouton tactile pour muter l’appareil, dans les faits est bien plus pratique qu’un bouton. Reste à voir sur la durée.

 

Conclusion

Pour conclure sur ce HyperX SoloCast, on retient principalement que c’est avant tout un micro très bon marché qui n’oublie pas de se hisser vers le haut du panier. En choisissant ce microphone, on opte pour une qualité de son bien plus qu’honorable, avec un rendu chaleureux, ample et plutôt détaillé, même si quelques sonorités aiguës pourront, à moins d’un traitement logiciel adéquat en live ou en post-prod, présenter quelques brillances peut-être fatigantes à l’écoute sur le long-terme.

En plus de ses bonnes prestations, le SoloCast se veut compact, sobre et plug-and-play. Enfin, la fonction « Tape to mute » (un bouton tactile situé sur le haut permettant d’activer/désactiver le micro à la volée) enfonce le clou. Le HyperX SoloCast présente en résumé tous les arguments nécessaires pour se distinguer de la concurrence.

 

Microphone HyperX SoloCast
  • 9.5/10
    Ergonomie - 9.5/10
  • 9/10
    Qualité de fabrication - 9/10
  • 8.5/10
    Qualité de son - 8.5/10
9/10

Résumé

hyperx solocast amazon On aime :

  • Son chaleureux
  • Design sobre
  • Compact
  • Filetage universel
  • Bouton mute tactile
  • Simple d’usage
  • Plug and play

 

On n’aime pas :

 

  • Petit manque de linéarité entre graves et mediums
  • Sonorités [Sss] et [Shhh] un peu scintillants
  • Témoins lumineux uniquement en rouge

 

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ça vous a plu ?

Partagez à vos amis !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer