Introduction

Le monde de l’impression 3d nous ouvre ses portes doucement avec ce deuxième test d’imprimante 3d présent sur le site. C’est aujourd’hui une imprimante de chez Anet, le modèle A8 que nous allons pouvoir monter et tester dans cet article !

Nous remercions par ailleurs le grossiste chinois Banggood de nous permettre d’effectuer ce test.

Emballage et bundle

La réception du colis s’est faite attendre, plus de deux mois à attendre chaque jour patiemment la factrice jusqu’au jour tant attendu, ce colis avec l’inscription Anet sur son extérieur ! Assez surpris de voir que le colis n’est finalement pas si grand quand on connaît la taille de l’imprimante une fois assemblée.

Imprimante 3d Anet A8

A l’intérieur, on retrouve plusieurs couches de polystyrène contenant diverses parties de l’imprimante, toutes bien calées dans la protection.

Imprimante 3d Anet A8 Imprimante 3d Anet A8 Imprimante 3d Anet A8 Imprimante 3d Anet A8

Une fois tout déballé, ça fait sacrément du monde !

Imprimante 3d Anet A8

On retrouve bien évidemment les différentes parties de l’imprimante mais aussi des outils fournis avec, à savoir une pince coupante, plusieurs tournevis et clé BTR et pour finir une clé USB/Micro SD accompagnée d’une carte SD de 16go (classe 1, m’enfin…)

Imprimante 3d Anet A8 Imprimante 3d Anet A8 Imprimante 3d Anet A8 Imprimante 3d Anet A8

Assez impressionnant de voir le nombre de vis et écrous fournis pour l’assemblage de ce petit monstre !

Imprimante 3d Anet A8

Parlant d’assemblage, on vous laisse avec la vidéo de montage de cette Anet A8 avant de passer à la présentation de cette imprimante. On tient à préciser une chose assez frustrante, aucune notice n’est fournie avec ce produit !

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

L'imprimante 3d

L’imprimante étant maintenant montée, nous allons pouvoir passer à sa présentation ! Notons tout de même qu’avant de pouvoir utiliser cette imprimante il nous a fallu plus de 4h de montage suivies de 3 bonnes heures à penser les chemins de câbles et vérifier les bons branchements ainsi que la calibration du plateau et des différents axes.

On retrouve pour commencer le fameux écran de contrôle doté de 4 boutons directionnels et une action de validation. A l’intérieur on retrouve un menu assez complet nous permettant d’imprimer directement depuis la SD en sélectionnant le Gcode, la possibilité de préchauffer la buse et le plateau, de déplacer les axes et d’accéder à divers réglages sans avoir besoin de brancher un pc à l’imprimante.

 Imprimante 3d Anet A8 Imprimante 3d Anet A8

L’armature de l’imprimante est en plastique brillant noir, ce qui visuellement est sacrément sympathique mais qui, en termes de traces de doigts et de poils de chats est une véritable catastrophe malheureusement.

Imprimante 3d Anet A8

On retrouve ensuite la partie impression avec deux ventilateurs, l’un tournant en permanence (celui sur le côté doté d’une grille) venant souffler sur un radiateur juste devant le moteur d’impression et le passage du PLA et l’autre venant se déclencher que lorsque l’imprimante imprime. Tout ce petit monde est monté sur pas moins de deux axes verticaux et deux axes horizontaux permettant de se déplacer de haut en bas et de gauche à droite.

Imprimante 3d Anet A8 Imprimante 3d Anet A8

Le plateau, qui est donc chauffant (60° pour du PLA) est lui en métal et, mine de rien, pour de l’impression ce n’est pas terrible ! Nous avons dû, entre la réception et la rédaction de cet article, acheter un plateau de verre (220x220x3mm pour 3 € à Bâti Leclerc) qui, couplé avec du double face fait nettement mieux le boulot ! Nous avions, comme vous pouvez le voir en photo, des soucis de décollage pendant l’impression ce qui faisait très vite n’importe quoi sur le rendu.

Imprimante 3d Anet A8 Imprimante 3d Anet A8 

La partie carte mère est une partie intéressante puisqu’elle offre la possibilité d’y ajouter une carte SD afin d’imprimer directement depuis l’imprimante et/ou un câble USB afin de contrôler l’imprimante depuis votre ordinateur.

Imprimante 3d Anet A8

On retrouve également les branchements des moteurs (X, Y, Z, etc…) mais également le contrôle du plateau permettant de gérer le mouvement avant/arrière et celui des ventilateurs.

Imprimante 3d Anet A8

La partie alimentation est un bon point pour cette imprimante puisque ce ne sont pas des câbles à connecter mais des cosses à venir visser, permettant de profiter d’un câble plus costaud et donc moins sujet à la chauffe.

Imprimante 3d Anet A8 Imprimante 3d Anet A8

Niveau connectique secteur, c’est un câble que l’on doit venir connecter à l’alimentation pour l’une des extrémités et qui vient se connecter à une prise électrique pour l’autre.

Imprimante 3d Anet A8

Le cable management est un sujet important sur l’imprimante 3d puisqu’il faut réussir à allier visuel propre et câble toujours libre pour les mouvements d’impression. Heureusement un rouleau de passe-câbles, des serre-câbles et divers guide-câbles sont fournis avec l’imprimante, permettant de gérer facilement tout cette câblace.

Imprimante 3d Anet A8 Imprimante 3d Anet A8

Fourni avec l’imprimante 3d un support pour dérouler la bobine facilement et donc ne pas avoir de soucis de déroulement de PLA pendant l’impression. C’est un bon point puisque aujourd’hui beaucoup d’imprimantes en sont dépourvues mais cependant gare au sens dans lequel vous mettez votre bobine, préférez le fil qui arrive par le bas, plus simple et nécessite moins de force de la part de l’imprimante.

Imprimante 3d Anet A8

Les présentations sont maintenant terminées, passons à la partie test d’impression de cette imprimante ! On vous laisse avec quelques clichés de l’imprimante, pour le plaisir des yeux.

Imprimante 3d Anet A8 Imprimante 3d Anet A8 Imprimante 3d Anet A8 Imprimante 3d Anet A8 Imprimante 3d Anet A8

Tests et impressions

Quoi de mieux pour commencer cette partie qu’une vidéo d’impression du célèbre Marvin ? On vous laisse mater tout ça !

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

Clichés de l’impression :

Imprimante 3d Anet A8 Imprimante 3d Anet A8 Imprimante 3d Anet A8 Imprimante 3d Anet A8

En soit l’imprimante s’en sort pas trop mal quand on sait que la seule modification effectuée sur celle-ci est une amélioration du système de refroidissement imprimé via celle-ci, aucune modification payante effectuée donc. Nous utilisons le logiciel Cura pour modéliser les Gcode que nous plaçons ensuite sur la fameuse carte SD avant de l’insérer dans la carte mère de l’imprimante 3d. Il faut ensuite lancer l’impression depuis le moniteur en se dirigeant via les boutons de navigation. Niveau nuisances sonores, parce que oui une imprimante 3d et en tout cas cette Anet A8 que nous vous présentons aujourd’hui, est loin d’être un produit discret ! On a pu constater pratiquement 52dB sur le petit ventilateur qui tourne en permanence (dès que vous mettez l’alimentation sous tension, OUI !) sans parler des bruits stridents des axes qui se déplacent en impression. Rien d’insupportable, ça crée « presque » une mélodie mais c’est tout de même important de le notifier.

On vous laisse juger la qualité d’impression avant/après cette fameuse modification, les deux étant imprimés en 1.5.

Imprimante 3d Anet A8

Pour ceux qui souhaitent obtenir le .stl de cette modification, voici le lien sur Thingiverse

Nous avons pu effectuer d’autres impressions, comme ce cache ventilateur 120 mm qui permet de donner un look sympa à n’importe quel ventilateur !

Imprimante 3d Anet A8 Imprimante 3d Anet A8 Imprimante 3d Anet A8
Dans la lignée cache ventilateur, en voici une seconde salve !
Imprimante 3d Anet A8 Imprimante 3d Anet A8
Nous avons également pu tester l’impression du cache I/O shield made by Asus ROG
Imprimante 3d Anet A8 Imprimante 3d Anet A8 Imprimante 3d Anet A8

Nous avons assemblé puis présenté l’imprimante, nous avons effectué des tests d’impressions pour voir ce qu’elle avait dans le ventre, nous allons pouvoir passer à la conclusion de ce produit !

Conclusion

 

Pour conclure avec ce produit, c’est une imprimante qui nécessite tout de même un peu de compétences. Pour commencer nous avons dû l’assembler et suivre un plan qui n’était ni en français ni fourni. Ensuite nous avons dû penser les passages de câble et tout brancher correctement et pour finir calibrer le plateau en interconnectant l’imprimante et l’ordinateur. Listé comme ceci ça paraît presque simple mais en soit, c’est une bonne dizaine d’heures réunies pour réussir à sortir un premier print potable.

Cependant, pour un bricoleur, même amateur, qui a envie de découvrir le monde de l’impression 3d et ses nombreuses possibilités, cela reste un produit très abordable et, comme toutes les imprimantes 3d, totalement évolutif (avec de nombreuses évolutions imprimables). Le prix de ce produit en fait l’un des best seller depuis un bon moment puisqu’on retrouve ce produit pour la somme de 150 €, ce qui, au vu des résultats de notre article et de nos divers tests et impressions en fait un produit très correct qui offre encore une fois de nombreuses possibilités d’impression (limitées par les 20 cm en hauteur/largeur/longueur) pour une somme plutôt abordable.

Cette imprimante nécessite tout de même un peu d’attention au niveau des améliorations à envisager au moment de son achat. Le plateau en verre qui va vraiment tout changer, puis le système de refroidissement par exemple sont des évolutions peu onéreuses qui sont vraiment intéressantes à réaliser. L’ajout d’un interrupteur, le changement des roulements à billes, l’ajout de mosfet ou encore le remplacement de l’alimentation sont également des modifications (plus onéreuses) mais intéressantes à apporter dans le temps à ce produit.

Je tiens à remercier Clément de la chaîne Thraec, une chaîne YouTube dédiée principalement à l’impression 3d, pour les nombreux conseils et coups de main filés tout le long de la rédaction de cet article !

Acheter le produit chez Banggood

Ressenti perso :

Pour un premier pas dans le monde de l’impression 3d et pour le prix auquel est vendu ce produit, c’est clairement un produit intéressant qui nécessite tout de même un minimum de compétences, de courage et on pourrait même presque dire d’acharnement quand on voit les presque 10h à passer pour que cette Anet A8 marche correctement.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer