Un ordinateur qui s’éteint suite à une coupure de courant, en plein rapport de stage, rendu vidéo ou simplement en jeu, c’est toujours rageant et en plus du côté pénible, il y a le coté dangereux lié à la coupure brutale des composants. Heureusement, pour remédier à cela il existe des solutions, et notamment la plus connue : mettre en place un onduleur, permettant d’une part d’anticiper le choc électrique mais également de vous permettre d’éteindre tranquillement votre ordinateur.

Aujourd’hui c’est un produit de chez FSP, le NanoFit, que nous avons le plaisir de vous présenter et de tester pour vous.

Emballage et bundle

On commence par la présentation de l’emballage, qui pour le coup, contrairement aux produits axés gaming que nous vous présentons régulièrement, est ici plus industriel et simple. On retrouve tout de même une face avant (et arrière également, ce sont les même si  ce n’est la petite partie à droite) qui offre un visuel du produit, le logo de la marque et quelques informations, le tout sur un fond assez sympa.

FSP NanoFit 800

La petite différence entre la face avant et la face arrière se trouve dont sur le côté droit, avec simplement les indications « LED Display » et « Touche Screen » qui change. Car oui, le produit offre un petit écran tactile afin de régler/contrôler sa consommation et les équipements branchés dessus, mais ça on en reparle un peu plus loin !

FSP NanoFit 800 FSP NanoFit 800

Le reste de la boite est assez simple, on passe sans plus attendre à son ouverture !

FSP NanoFit 800 FSP NanoFit 800

À l’intérieur, on retrouve l’onduleur bien calé dans deux énormes blocs de polystyrène. Pour le coup, rien à craindre pour le transport, c’est certain !

FSP NanoFit 800

Le bundle est assez simple puisque mis à part l’onduleur et la notice d’utilisation, il n’y a rien.

FSP NanoFit 800

Petit zoom sur la notice d’utilisation :

FSP NanoFit 800 FSP NanoFit 800

On passe sans plus attendre à la présentation du produit !

L'onduleur

L’onduleur en lui-même est assez imposant, puisqu’il mesure tout de même 18cm/30cm/10cm (H/L/E) pour un poids de 3kg. Il est pourvu du logo de la marque au centre.

FSP NanoFit 800

On retrouve sur le haut les 6 prises accompagnées du bouton power et de l’écran tactile. Les prises sont séparées en deux rangées distinctes puisqu’elles ne bénéficient pas tout à fait de la même protection : trois sont sur batterie donc ne s’éteindront pas en cas de coupure et trois sont simplement protégées via un parafoudre.

 FSP NanoFit 800 FSP NanoFit 800

Sur le côté gauche, on retrouve deux prises USB dédiées à la charge (5v/1A) et une entrée/sortie Ethernet, puisque par là aussi le jus peut venir surcharger votre ordinateur et causer des soucis !

FSP NanoFit 800 FSP NanoFit 800

Le cordon secteur mesure environ 1m et est renforcé aux extrémités.

FSP NanoFit 800

On vous laisse découvrir les autres parties de l’onduleur :

FSP NanoFit 800 FSP NanoFit 800 FSP NanoFit 800

La présentation est terminée, nous allons pouvoir passer à sa mise en place et son test !

Installation et test

Pour la mise en place, nous avons simplement branché l’onduleur sur une des prises murales de la pièce. Nous lui avons installé dessus trois éléments qui peuvent rapidement être sujets à la casse, à savoir un NAS Dlink contenant 2x1To, un triple screen d’écran BenQ full HD (branchés sur une triplette pour l’occasion) et notre configuration gaming qui contient les composants suivants :

  • Processeur : i7 3770k + Watercooling Custom
  • RAM : 4x4go DDR3 G.Skill Sniper
  • Carte mère : P8Z77-V PRO
  • Carte graphique : SLI Gtx 970 Inno 3D
  • Alimentation : FSP Hydro G 850w + kit Cablemod
  • Stockage : Crucial MX500 + 2x 2to HDD
  • Ventilation : 6x T.B RGB Enermax
  • Boitier : H500M Cooler Master

La configuration complète pompe 152w au repos (pc simplement allumé sur le bureau) et 359w en jeu sur notre wattmettre, l’onduleur nous annonce lui 158w au repos et 364w en jeu, une variation surement liée au fait que l’onduleur est doté d’un peu d’équipements électriques, mais en soit rien d’alarmant.

Sur l’onduleur, via l’écran LCD, on retrouve l’indication en pourcentage de l’utilisation, on retrouve 20% au repos et 46% en jeu, ce qui correspond (arrondi) aux valeurs sur le papier.

En faisant le test de débrancher l’onduleur, notre configuration (au repos) reste allumée un petit quart d’heure, mais aucun risque, avec le petit bip strident toutes les 10 secondes, vous ne risquez pas de l’oublier !

Pour voir jusqu’où monte l’onduleur, nous avons décidé de faire le test sur un rig de minage nécessitant 950w pour fonctionner à plein régime. L’onduleur se met en sécurité, ce qui n’atteint pas l’ordinateur mais qui semble sous alimenter la configuration et, pour le rig de minage, fait planter le logiciel. Ce NanoFit 800 porte bien son nom, il ne faut pas trop lui en demander non plus, d’autant plus quand on connaît son prix !

Au niveau des USB, on précise que ce ne sont pas des charges rapides pour smartphone, et c’est un peu dommage d’ailleurs. Préférez un chargeur avec un bloc de charge rapide sur une prise secteur dotée d’un parafoudre (ou de l’onduleur si il vous reste de la place ^^), ça sera plus efficace. M’enfin, pour laisser brancher mon chargeur sans fil, qui lui ne bénéficie pas de la charge rapide, c’est parfait !

Nous avons effectué plusieurs test pour la partie câble Ethernet, aucune perte de signal/latence à signaler et c’est une sacrément bonne nouvelle. On précise que vous pouvez également brancher du RJ11 à l’intérieur des connectiques RJ45, ça filtrera de la même façon et peut protéger votre box en amont au passage.

On a fait le tour de cet onduleur, la présentation et le test sont maintenant terminés, on passe sans plus attendre à la conclusion !

Conclusion

Un onduleur qui fait clairement bien le travail, offrant trois prises bénéficiant de parafoudre + onduleur et trois autres de simplement parafoudre, deux USB et un filtre RJ45. L’écran tactile du produit offre un plus vraiment sympa puisqu’il ne nécessite pas de brancher un PC en port COM (comme la plupart des onduleurs) pour accéder/contrôler les informations.

Pour brancher une configuration gaming, un NAS, une box internet et protéger trois autres équipements informatique ou autres, c’est juste parfait, d’autant que 6 prises suffisent largement la plupart du temps, et que vous avez la possibilité de brancher votre smartphone et votre tablette également directement en USB sur ce NanoFit 800.

Niveau prix, on est à moins de 100€ pour ce produit et le tout couvert par une garantie 2 ans, conférant à ce produit un excellent rapport qualité/prix !

Acheter le produit sur LDLC

Ressenti perso :

Trop nombreuses sont les fois où j’ai perdu un Photoshop, un Word ou un rendu vidéo (que je n’avais évidemment pas préalablement enregistré…) à cause d’une coupure de courant et le fait de pouvoir éviter cela ainsi que de protéger son matériel par la même occasion n’est clairement pas un mal !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer