Salut à tous et à toutes ! On se retrouve aujourd’hui pour un test assez sympa, un ventirad CPU nous venant de la marque RAIJINTEK, le Morpheus II.

Avant toute chose, parlons un peu de cette marque assez trop peu connue en France. Cette marque qui nous vient d’Allemagne, créée en 2013 et spécialisée dans les composants informatiques (refroidissement, boîtiers, ventilateurs..), nous offre aujourd’hui l’occasion de répondre à une question assez souvent posée : changer le radiateur de son GPU vaut-il vraiment le coup ?

Raijintek

Avant de répondre à cette question, passons sans plus tarder à l’unboxing du produit !

[nextpage title = « Emballage et Bundle »]

Au niveau du bundle, on retrouve un carton à dominance blanche. Sur la face avant, on retrouve les compatibilités AMD et NVIDIA, un visuel du produit présenté tel un vaisseau spatial et sa dénomination en écriture un peu futuriste : Morpheus II. Sur l’arrière, on retrouve un visuel du produit recto verso, accompagné de la marque et d’une nouvelle fois sa dénomination. Sur le haut du produit, c’est dans pas moins de 9 langues que sont traduites les petites phrases où l’on apprend que le radiateur est doté de 12 heatpipes en cuivre couplées de pas moins de 129 ailettes. On retrouve également un visuel du produit de côté. Pour terminer, on retrouve sur les deux cotés, de l’un un visuel du block gpu assez sympathique, de l’autre un tableau récapitulatif des caractéristiques du produit.

Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II
Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II

Personnellement j’apprécie assez le bundle, il est simple et efficace. J’ai été surpris de ne pas retrouver le logo de la marque sur chaque face, ce qui pourrait prêter à confusion sur certains clichés.

La présentation extérieure est maintenant terminée, passons donc à l’ouverture !

Raijintek Morpheus II

Une fois la boite ouverte, on retrouve une notice (ouf, il y en a bien besoin !) ainsi qu’un sachet contenant divers autocollants et pâte thermique. On retrouve notamment un sachet de pâte thermique liquide pour le chipset, accompagné de pâte grasse pour les VRM. On retrouve aussi du scotch double-face de plusieurs tailles afin de s’adapter aux diverses tailles des VRM. On retrouve ensuite un second sachet avec des dissipateurs passifs, pour accompagner les pads thermique évidemment. Parmi le sachet, quatre tailles, de quoi s’adapter à votre GPU quel qu’il soit !

Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II
Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II

On continue ensuite avec les fixations entre le gpu et le radiateur. Les fixations pour le block qui comptent pas moins de 4 empattements différents, accompagnés du kit de visserie complet. On retrouve ensuite les fixations pour les ventilateurs, en 120mm. Il y a tout de même deux types de fixations pour les ventilateurs carrés et les ronds qui ont leurs emplacement plus écartés comme les Aeolus de chez Raijintek. Pour finir, on retrouve la fixation qui se posera sur le haut du gpu et un gros dissipateur pour les RAM qui se fixe avec accroche sur les trous pré-percés sur le gpu.

Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II

Les accessoires sont maintenant présentés, on va passer au crible le radiateur. Avant toute chose on précise que même si l’on ne s’en rend pas compte sur les photos, il est absolument énorme.

[nextpage title = « Présentation du produit »]

Le radiateur mesure tout de même 254 / 98 / 44 mm pour un poids total de 515 grammes et, on le rappelle, est compatible avec les GPU AMD et NVIDIA suivants :

  • AMD® R9 390x, R9 Fury, R9 290/290x, HD 7850, 7870, R9 270/270x
  • nVIDIA® GTX Series 1080, 970, 980, 980Ti, 780Ti, 780, 770, 760, 650, 650Ti, 660, 660Ti, 680

On retrouve donc la surface de refroidissement avec le passage des 12 heatpipes de 6mm, dispersés de la façon suivante : 6 de chaque côté du block GPU qui s’en vont vers un radiateur bien district chacun. Le radiateur permet donc au processeur graphique d’être refroidi par deux sources différentes fixées sur le même block. Sur les deux côtés des radiateurs on aperçoit un renforcement qui nous permettra de fixer les ventilateurs 120mm avec les fixations sans vis. Le block gpu est bien évidement protégé par un plastique afin de ne pas l’abîmer avant assemblage.

Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II
Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II
[nextpage title = « GPU Test et performances »]

Vous savez tout sur tout du bundle de ce produit, on va passer à la présentation du gpu utilisé et de ses performances avec son radiateur d’origine.

La carte qui aura l’honneur d’upgrade son refroidissement est une GTX 970 4go (3584 Mo (224 bits) + 512 Mo (32 bits) nous venant de chez Inno3D. Au niveau du refroidissement actuel, c’est évidemment celui d’origine avec un petit radiateur couplé de deux ventilateurs régulés automatiquement par le GPU lui-même.

Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II
Trêve de parler du GPU, puisque techniquement il n’y a pas grand-chose à dire dessus, parlons plutôt de ses performances et scores en benchmark.

Pour commencer, signalons que le GPU en utilisation bureautique tourne à une température de 28° constante. Au niveau de la nuisance sonore, elle ne se fait évidemment pas entendre hors jeu.

Benchmarks :

Firestrike :

On atteint une température de 57° en plein benchmark pour un résultats de 9807.

firestrike

Unigine Heaven Benchmark 4.0 :

Cette fois-ci, la température dépasse les 60° (Temp GPU max 63°) pour un score de 2880.

unigine-heaven

Unigine Valley Benchmark 1.0 :

La température du GPU plafonne à 58° pour un score de 4593.

unigine-valley

CatZilla :

Encore une fois, une température avoisinant les 60° (Temp GPU 59° max) pour un score de 23103.

catzilla-rad-origine

Comme vous pouvez le voir, la température du GPU varie entre 28° et 63° au maximum en benchmark, ceci nous donne un outil de comparaison pour un avant/après l’installation du Morpheus II.

Passons d’ailleurs à la mise à nu du GPU et son upgrade !

[nextpage title = « Assemblage et mise en place »]

Pour commencer, un nous faut démonter le radiateur et les dissipateurs d’origine de base de la carte. Pour cela, pas grand-chose de compliqué, il suffit de retirer les 4 vis qui maintiennent le radiateur. On en profite pour nettoyer délicatement la pâte thermique, d’une part pour ne pas se salir mais également car elle sera remplacée lors de l’installation du Morpheus.

Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II
Suite à ça, il faut retirer la plaque noire qui sert de dissipateur à la RAM et VRM du GPU, pour ce faire c’est un set de 7 vis que vous devrez retirer.

Raijintek Morpheus II
Notre GPU est maintenant totalement nu, prenons un peu de temps pour faire les présentations avec ses nouveaux compagnon, le Morpheus II couplé avec 2x NF-F12.

Raijintek Morpheus II
Passons sans plus attendre au montage du radiateur. Pour cela rien de sorcier, il suffit de suivre la notice !

Etape 1 : Assemblage des plaques latérales sur les côtés du block GPU. On y fixe ensuive les entretoises sur les empattements dediés à celle de notre GTX970.

Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II
Etape 2 : Mise en place des dissipateurs passifs sur la RAM et VRM. Pour cela il faut avouer que j’ai du demander des conseils à des pro du milieu (cc Phenom Design :D) car la notice n’est pas franchement explicite sur le sujet.

Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II
Pour la petite info, il faut d’abord coller les dissipateurs avec le double-face fourni dans le kit, puis coller celui-ci avec la face sèche du pad thermique. On fixe ensuite le tout avec la face grasse du pad thermique sur le VRM et … c’est tout ! Sur le moment, grosse prise de tête pour comprendre le fonctionnement mais finalement, une fois la technique décryptée, c’est assez simple à mettre en place et ça tient très bien.

Apres avoir répété plusieurs fois l’opération, notre GPU est maintenant opérationnel niveau refroidissement passif. On va pouvoir passer à la suite de l’opération !

Raijintek Morpheus II
Etape 3 : Apres avoir retiré l’ancienne pâte thermique tout à l’heure, on procède maintenant à la mise en place de la nouvelle ! Pour cela, le kit est fourni avec un sachet comprenant la dose parfaite. Une fois vidé, on vous invite grandement à l’étaler manuellement afin que l’ensemble de votre chipset reçoive une dissipation thermique homogène.

Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II
Etape 4 : Maintenant que notre GPU est prêt, on fixe enfin son nouveau radiateur ! Pour cela, vous avez besoin de positionner la carte sur les empattements du block radiateur, on positionne ensuite la fixation sur le dessus de la carte et on termine tout ça avec 4 coups de tournevis. Vous pouvez admirer la 970 avec son nouveau radiateur, on peut déjà dire qu’en terme de taille, les mini-ITX, vous pouvez oublier !

Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II
Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II
Etape 5 : Il nous reste plus qu’à fixer nos deux ventilateurs Noctua sur le radiateur et pour cela, ça sera avec le kit de fixation 120mm que l’on procédera à l’installation. Apres lecture de la notice, il suffit juste de glisser les deux accroches dans les coins du ventilateurs et de passer l’extrémité de l’arroche dans les renforcement prévu à cet effet sur le radiateur. Le premier coté c’est de la crème, le deuxième un peu moins, mais en forçant un peu et en s’abîmant le bout des doigts, ça fini par se fixer. Une chose est sûre, ça ne risque pas de bouger ! On répète évidement l’opération une seconde fois pour fixer le second ventilateur.

Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II
Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II
Le montage est maintenant terminé, on peut admirer la GTX970 couplée avec le Morpheus II, autant dire que c’est assez imposant comme refroidissement ! Le design global est assez sympathique, il est vrai que voir deux ventilateurs 120mm sur un seul GPU c’est peu fréquent quand même ! Passons aux benchmarks pour voir si les performances sont aussi sympathiques que le rendu visuel.

Pour commencer, la mise en place est assez compliquée ! J’ai de la chance d’avoir un boitier spacieux car l’assemblage total fait plus de 30cm, ce n’est pas permis à tous les boîtiers.

Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II
De plus l’ensemble est assez lourd et fait malheureusement pencher la carte graphique sur le slot PCI. Alors évidemment, il ne la fait pas pencher au point d’abîmer le port PCI, mais c’est tout de même pas forcément bon pour la carte mère. J’ai rapidement trouvé une solution en rajoutant un tube qui vient soutenir un ventilateur à l’extrémité du radiateur.

Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II Raijintek Morpheus II
[nextpage title = « Rendu et performances »]

L’une des autres sources de problème, c’est la gestion de votre ventilation. Effectivement, les ventilateurs ne sont plus régulés par la carte graphique comme ceux de base, il vous faut donc une solution de monitoring. Pour nous, ça sera CAM couplé avec le GRID+ v2 de chez NZXT, les deux ventilateurs sont paramétrés en mode « performances » et ne se mettent à souffler qu’en fonction de l’utilisation du GPU, ce qui permet d’éviter les nuisances sonores.

Au niveau des températures (puisque c’est un peu l’intérêt principal du produit) on à gagné pas moins de 4° sur la carte au repos (temp GPU 24° max), ça peut paraître insignifiant, mais ça promet pour les benchmarks !

Benchmarks :

Firestrike :

Le score ne grimpe que de peu de points (score +131) mais par contre niveau températures, c’est le jour et la nuit ! On était à plus de 57° en pic de benchmark et on passe à moins de 40° avec le radiateur Morpheus II (Temp GPU 37° max). On grappille quelques points et plus de 20°, c’est hallucinant !

firestrike-morpheus
Unigine Heaven Benchmark 4.0 :

L’analyse est semblable à celle du Firestrike, le score ne grimpe que très très peu (score +12) mais on a un gain de température bel et bien présent (Temp GPU 42° max) soit plus de 21° gagnés, hallucinant !

unigine-heaven-morpheus
Unigine Valley Benchmark 1.0 :

La différence de score est un peu plus notable que pour l’autre Unigine (score +216) mais ça reste minime. Par contre une nouvelle fois, ce n’est pas moins de 17° que grappille le GPU ! (Temp GPU 41° MAX)

unigine-valley-morpheus
CatZilla :

Décidément, le radiateur ne boostera pas franchement les scores, puisque cette fois encore on ne gagne que peu de points (score +312). Mais c’est une nouvelle fois une différence de pratiquement 20° qui nous donne foi dans le produit, avec une température max de 40° contre les 59° avec le radiateur d’origine, c’est époustouflant !

catzilla-morpheus
Un gros point positif pour l’apport de température donc, car même si avec la configuration de base, les scores de grimpent pas franchement, ça ouvre les portes à l’overcloking qui, lui, fera grimper les scores en flèche !

On note tout de même le fait qu’en plein Benchmark les ventilateurs génèrent une nuisance sonore de 43dB contre 35dB au max pour le radiateur d’origine. La différence au repos est inaudible. Tout cela s’explique par la différence de superficie du radiateur et par la masse d’air apportée en pleine charge par les deux ventilateurs 120mm, le gain de températures a un prix et il est de 8dB !

[nextpage title = « Conclusion »]mfh_award_gold_93

Comme vous avez pu le voir tout le long du test, le Morpheus II n’est pas un composant classique, il est hors norme en terme de taille, il nécessite une configuration tout de même spacieuse, l’ajout de deux ventilateurs et, pour ma part, l’apport d’un support pour ne pas que le GPU penche sans oublier le fait qu’il génère en pleine charge plus de bruit que le refroidissement d’origine. Mais c’est tout de même pas moins de 20° qu’il vous fera gagner sur votre température. On vous laisse consulter notre article sur l’impact d’un bon refroidissement sur vos composants pour comprendre à quel point cette différence de température est énorme. En plus, bien que cela ne soit pas un impact majeur, une config avec un GPU couplé avec deux jolis ventilateurs, ça en jette !

On répond donc aux questions posées en début d’article, pour un prix d’environ 65€, oui, ça vaut la chandelle de remplacer son radiateur de carte graphique !

  • 9/10
    Bundle - 9/10
  • 8/10
    Design - 8/10
  • 10/10
    Qualité - 10/10
  • 10/10
    Performances - 10/10
9.3/10

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer