Salut à tous et à toutes, j’espère que vous allez bien, aujourd’hui on se retrouve pour l’unboxing et la présentation d’un outil assez peu connu et pourtant relativement pratique, le rhéobus Grid+ v2 nous venant de chez NZXT. On précise que c’est une évolution du NZXT Grid qui, pour le coup, a bien évolué depuis le simple HUB 10 emplacements 4 pins. Afin que vous ne soyez pas perdus pendant la lecture de ce test, on vous invite à aller lire la présentation du logiciel CAM qui est grandement lié à ce déballage.

NZXT est une marque proposant des boîtiers, composants et refroidissements de qualités depuis plus de 13 ans.

NZXT Grid+ v2

A quoi ça sert ? Quelle particularité ? On répond à tout ça dans l’article !

[nextpage title = « Emballage et Bundle »]

Passons sans plus attendre au déballage du produit :

La boite n’est pas forcement grande, cela m’a assez surpris. Elle est a dominance noire et blanche et on retrouve un visuel du produit sur la face avant. Sur l’arrière, on retrouve un descriptif assez bref et deux visuels nous montrant comment fonctionne le GRID avec un moniteur et un visuel du produit. On y apprend que le produit nous permet de manager la vitesse et le comportement de nos ventilateurs via votre ordinateur directement, que vous pouvez brancher jusqu’à 6 ventilateurs sur le produit ou encore qu’il est livré avec deux rallonges en Y. Sur le côté, on retrouve des informations relativement semblables, en 7 langues dont le français.

NZXT Grid+ v2 NZXT Grid+ v2 NZXT Grid+ v2

On passe maintenant à l’ouverture du bundle par le dessus et on retrouve rapidement le produit présenté dans un support en plastique, lui permettant d’être maintenu pendant le transport. Sur celui-ci, deux compartiments, l’un pour le Grid+, l’autre pour la câblage.

NZXT Grid+ v2 NZXT Grid+ v2

Au niveau des câbles, on retrouve nos deux rallonges en Y comme indiqué sur le bundle : on note que celles-ci sont bien évidement PWM mais malheureusement non gainées. On retrouve également l’alimentation qui se branche en MOLEX ainsi que le branchement micro USB/Connectique USB carte mère pour rendre  le Grid+ v2 accessible depuis votre ordinateur

NZXT Grid+ v2 NZXT Grid+ v2 NZXT Grid+ v2 NZXT Grid+ v2

Dans le même compartiment, on retrouve une dizaine de serre-câbles, bien pratiques dans le remaniement du câble management de vos configurations, ainsi que deux sets de scratch double face, afin de positionner le Grid+ v2 ou vous voulez dans votre boitier. On note que le fait que le produit soit positionnable partout dans le boitier et qu’il ne monopolise pas un emplacement 3.5″ / 2.5″  par exemple est bien pratique et laisse d’autant plus de possibilité vis-à-vis de sa mise en place.

NZXT Grid+ v2 NZXT Grid+ v2

C’est fini pour les accessoires, passons au produit !

Le GRID mesure environ 10cm² et est entièrement noir mat. On retrouve l’inscription de sa dénomination accompagné de deux led sur le dessus. Le numéro de série et l’inscription  de la marque sur le dessous.

NZXT Grid+ v2 NZXT Grid+ v2

A l’avant du produit sont présents l’entrée alimentation / connexion avec la carte mère.

NZXT Grid+ v2

Sur chaque côté du produit, on retrouve 3 entrées 4 pins PWM pour ventilateur, on ne vous fait pas un dessin concernant l’utilité !

NZXT Grid+ v2 NZXT Grid+ v2

L’arrière est quant à lui simplement pourvu d’une aération, c’est petit, mais ça reste un composant et comme tout circuit imprimé, c’est susceptible de chauffer un minimum, c’est donc bien pensé !

NZXT Grid+ v2

Nous y voilà, on a fait un tour complet du bundle, passons maintenant à sa mise en place et au test du soft via CAM.

NZXT Grid+ v2

Procédons maintenant à l’installation du produit dans notre configuration de test :

[nextpage title = « Mise en place et branchements »]

Pour commencer, voici la configuration dans laquelle le produit va être installé et tester :

Config de test :

NZXT Grid+ v2

  • i7 3770K
  • 16go de DDR3
  • GTX 970
  • WC Custom
  • Ventilation :
    • 6 x 120mm sur le radiateur de watercooling
    • 2 x 120mm sur la GTX970 couplés à un Morpheus II
    • 3 x 140mm en refroidissement boîtier haut et arrière

L’installation de fait sans trop d’accrocs, il suffit de brancher l’alimentation en molex et l’USB sur la carte mère, jusque là, rien de trop complexe. On fixe ensuite le produit à l’aide des scratch double face, pour nous ça sera au dos de notre paroi carte mère. Je suis surpris que si peu de scratch tiennent aussi bien et l’intérêt est que ça laisse possibilité à une évolution puisqu’il me reste un pad de scratch après installation.

NZXT Grid+ v2 NZXT Grid+ v2 NZXT Grid+ v2

On branche ensuite les ventilateurs. Comme vous avez pu le voir dans le descriptif, nous avons 11 ventilateurs pour 6 entrées. Nous avons donc dû regrouper les ventilateurs et nous armer de multi-connectiques PWM.

On a donc regroupé les ventilateurs de la façon suivante :

  • Les deux ventilateurs GPU ensemble
  • Les deux ventilateurs du haut de boîtier ensemble
  • Les 3 ventilateurs en push sur le radiateur ensemble
  • Les 3 ventilateurs en pull sur le radiateur ensemble
  • Le ventilateur à l’arrière du boîtier

Ce qui nous fait au final, une nécessité de 5 prises PWM, le souci est maintenant réglé !

NZXT Grid+ v2

On arrange le câble management, on organise tout ça et on passe à la présentation du soft et à son test.

[nextpage title = « Soft Monitoring »]

Comme vous pouvez le voir sur le screenshot, lorsque j’ai allumé mon CAM, j’ai l’onglet GRID+ qui s’est automatiquement ajouté. Si toutefois vous n’avez pas fait l’installation complète du logiciel CAM, vous pouvez ajouter des composants NZXT en cliquant sur la molette puis « Installer des composants NZXT ».

NZXT Grid+ v2 NZXT Grid+ v2

On passe donc dans l’onglet GRID+ où on retrouve donc bien mes 5 connecteurs fan branchés. On a les indications exactes de la puissance totale que demande mon système de ventilation à savoir 12,21w ainsi que le descriptif tours/minute, vitesse en % et watts utilisé par prise. Comme vous pouvez le voir sur le screen, afin de s’y retrouver, on à renommé chaque prise avec le nom des ventilateurs qu’elle gère, bien pratique pour s’y retrouver !

NZXT Grid+ v2

Astuce du chef : Pour savoir quel ventilateur correspond à quel graphique, arrêtez tous vos ventilateurs via le mode fixe, puis n’en démarrez qu’un, identifiez-les et nommez-les. C’est un peu fastidieux mais c’est tellement plus pratique après !

Chaque ventilateur possède sa propre petite courbe permettant de suivre son utilisation.

On passe maintenant dans les paramètres :

Vous pouvez sélectionner chaque ventilateur et leur attitrer une variation de température en fonction de votre GPU ou CPU (au choix). Vous avez d’autre part plusieurs modes, à savoir :

Fixe mode : vous choisissez la vitesse de vos ventilateurs et ils n’en bougeront pas.

Silence mode : Vous choisissez un processeur (GPU ou CPU) et le ventilateur s’aligne sur sa température afin de la réguler. Les ventilateurs ne se mettent pas à fond. C’est un mode qui, pour moi, est bien pour une utilisation classique car il permet de pallier aux soucis de température sans subir les nuisances sonores.

Performances mode : même principe que le Silence mode sauf que cette fois, les ventilateurs donnent tout ce qu’ils ont dès que ça chauffe. Je fais personnellement mes benchmark avec ce mode, puisqu’il permet de garder mon GPU sous moins de 40° !

NZXT Grid+ v2 NZXT Grid+ v2

Vous pouvez également créer un mode personnalisé, où vous choisissez la vitesse de vos ventilateurs en fonction des températures de votre processeur. Vous pouvez donc mixer le mode silence et performances, en ordonnant par exemple à vos ventilateurs de ne pas faire de bruit en utilisation classique, mais dès que le processeur atteint une certaine température, que tout souffle à fond afin de calmer le jeu et revenir en mode discret.

NZXT Grid+ v2

On a fait globalement le tour du produit, à l’utilisation c’est un vrai jeu d’enfant, en quelques secondes vous avez analysé votre système, régulé vos ventilations et optimisé votre système de ventilation !

[nextpage title = « Conclusion »]mfh_award_silver_85

Le Grid+ V2 est un produit que l’on retrouve pour un prix de 40€ sur les sites marchands, sachant que le logiciel CAM qui permet de le monitorer (mais pas que) est, lui, gratuit. Avec ce produit, vous pouvez gérer votre ventilation comme jamais (puisque même un rhéobus classique ne permet pas un monitoring aux degré près). Vous avez total accès à la vitesse et aux paramètres de vos ventilateurs et le tout, on le rappelle, avec une simplicité enfantine. Pour le prix, on vous le recommande, car de A à Z, c’est un vrai régal et un gros plus pour votre configuration.

Ressenti perso :

J’assemble des configurations « gamer » depuis plus de 5ans, j’ai vu et testé un nombre incalculable de régulateurs de ventilation, mais pour le coup NZXT frappe fort ! Il avait déjà imposé le respect à la sortie de son Sentry LXE et ils renouvellent l’exploit avec le GRID+ V2 !

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer