Aujourd’hui, présentation et test d’une tablette hybride de chez Chewi, la Hi10 qui a la particularité de proposer un dual-boot sur Android et Windows 10. Ajouté à cela, nous testerons en même temps un clavier spécialement conçu pour cette tablette, en connexion BlueTooth et qui fait en même temps office de housse de protection. Elle est pas belle la vie ?

chuwi logo[nextpage title = « Fiche technique »]

La tablette

Marque : Chuwi
Modèle : Hi10
CPU : Intel Atom X5 Z8350 @ 1,44/1,86 GHz
RAM : 4 Go
Stockage : 64 Go eMMC
GPU : Intel Graphics
Écran : 10,1″
Tactile : Oui (capacitif 10 points)
Technologie : IPS
Résolution : 1920*1200 (FHD)
Connectique : USB 2.0 / USB 3.0 / Micro USB 3.0 / Micro HDMI / DC Jack / Cartes micro SD
Connectivité : WiFi (b/g/n) + BlueeTooth
Caméras : 2.0MP avant et arrière
Poids : 0,474 kg
Dimensions : 257,5 x 170,8 x 9,9 mm
Batterie : 6600 mAh (~ 6 heures en vidéo)
OS :  Windows 10 Famille x64 / Android 5.1

Une machine à la fiche technique très intéressante et à la connectique plus que complète (merci les ports USB) qui se veut marcher sur les platebandes d’Asus et de ses Transformer Books t100ha, donc, avec l’avantage de proposer un dual boot avec une version d’Android – malheureusement pas la plus récente mais loin d’être source d’incompatibilités logicielles et surtout l’une des plus réussie et maitrisée. Restons en terrain connu que diable !

Le clavier

Marque : Chuwi
Modèle : ???
Norme : QWERTY US (avec stickers Azerty fournis)
Connectivité : BlueTooth
Dimensions : ???
Poids : 0.5 Kg
Compatibilité : Windows & Android

Bon… Peu d’informations officielles et malheureusement un layout QWERTY, mais après tout avec un tout petit peu d’entrainement on s’y fait très bien. Au pire, il y a toujours les stickers !

Bien, reste plus qu’à tester tout ça !

[nextpage title = « Emballages, déballages »]

La tablette Whewi Hi10

L’emballage est très simple donc on ne va pas s’y attarder trop longuement : c’est du carton, avec le nom de la marque et le logo Intel sur le dessus, quelques infos de contacts sur le dessous et un autocollant sur la tranche gauche pour rappeler la référence du produit et ses principales caractéristiques (dalle, processeur, mémoire interne, RAM et couleur).

test chuwi hi10test chuwi hi10une fois le couvercle retiré, on tombe sur la Hi10 dans un encart dédié, protégée par un sachet de plastique. Dessous, dans un autre petit carton sont logés les différents papelards tels que la notice, la note de garantie, le certificat de validité de l’originalité du produit… Pour terminer, logé à gauche de la boite on trouve le chargeur (5V @ 2A) et le câble de recharge micro-USB .

test chuwi hi10test chuwi hi10Une fois la tablette retirée de sa protection, il reste la protection collante de l’écran, si savoureuse à retirer. La tablette en soit présente plutôt bien. Disons qu’il n’y a aucune prise de risque, c’est entièrement noir et en plastique mat, avec une finition très très correcte. Sur la tranche du haut, on a le bouton Power ON et le bouton de réglage du volume. à Droite, rien du tout. Sur le dessous, des encarts pour connecter un périphérique comme un clavier (ah, ça tombe bien !) et enfin sur la gauche, tous les ports d’entrée et sortie : jack 3.5mm, micro-HDMI, USB 2.0 type A, micro-USB 2.0, un port USB 3.0 type A et pour terminer, un lecteur de cartes.

test chuwi hi10 test chuwi hi10 test chuwi hi10 test chuwi hi10A l’arrière de la Hi10, un logo de la marque au centre, en-dessous de la caméra arrière de 2.0 mpx.

 

Le clavier

La cover est livrée dans un sachet en plastique, tout ce qu’il y a de plus simple. Une mousse protège le clavier calé dans la cover au déballage, rien de plus ! Le clavier n’intègre pas de touchpad (c’est dommage pour Windows) et a tout son dos en matière métallisée pour s’aimanter à la structure de la cover.  Niveau bundle, on a un petit câble USB blanc de recharge assez court (trop même…) et un sachet de stickers pour transformer le layout du clavier en norme Azerty (bon point !), et voilà !

test chuwi hi10 test chuwi hi10 test chuwi hi10 test chuwi hi10L’installation est on ne peut plus simple, il suffit de caser la tablette dans la partie dédiée de la cover, puis de coller le clavier aimanté où bon vous semblera. Voilà le résultat :

test chuwi hi10 test chuwi hi10L’ensemble tient plutôt correctement et les boutons de réglages de volume, le Power ON ainsi que les sorties restent évidemment accessibles. Dommage que la cover ne soit pas entièrement rigide de façon à pouvoir poser l’ensemble sur une surface molle, comme une grosse couette bien douillette.

Si on passait au test ?

[nextpage title = « Les tests »]

Benchmarks

PC de comparaison : Intel i5 4570S + HD 4600 + 2*4 Go DDR3

Impressions générales sur la tablette

Clairement, l’Intel z8300 commence à vieillir, surtout sous Windows. Intel n’a pas mis à jour ses SoC depuis longtemps. La comparaison peut être ici brutale face à un i5 de génération Haswell, qui fête tout de même ses 4 ans cette année. Ne comptez pas jouer ou exécuter des tâches lourdes, le petit Atom peine déjà à rendre l’utilisation fluide même pour des tâches basiques. Aucun souci de lecture de fichier vidéo 1080p. La dalle IPS est d’ailleurs ici très appréciée et permettra une vue dégagée de votre bureau malgré la petite taille de l’écran.

Les performances du disque de stockage n’excède pas un HDD classique au format 3,5″, même à 5400 tours/min et l’on constate une différence de score sur GeekBench 4 entre Windows et Android (877 / 1995 sur Android et 881 / 2225 avec Windows, soit +0,5% et … +10 %).

La qualité des deux caméras est très médiocre mais suffisante pour faire un peu de VoIP. L’autonomie est relativement correcte : entre 6 et 8h selon l’utilisation avec une luminosité d’écran à 90%. En revanche, peu ou prou de différences de performance de la batterie aussi bien sur Windows que sur Android… Enfin, l’accroche du signal Wi-Fi est plutôt faible, mais pas trop disqualifiante non plus.

En soit, les performances sont tout à l’honneur du prix requis et lanceront les applications bureautiques usuelles sans énormément de contraintes.

Le clavier à l’usage

Aucun problème sous Android ou Windows, même si dans les deux cas une reconfiguration en mode Azerty est indispensable si vous avez déjà collé les stickers… Autrement, il est relativement confortable malgré son petit gabarit et l’espacement entre les touches et les dimensions de ces dernières sont suffisamment grands pour éviter les fautes de frappe. Le toucher est correct et la coure suffisamment présente pour être utilisé de manière prolongée sans fatigue ou besoin de concentration.

[nextpage title = « Conclusion »]

Pour la hi10, le moins que l’on puisse dire c’est que le rapport prestation/prix est bon. D’un côté il y a une dalle IPS en FHD de plutôt bonne facture, une partie hardware satisfaisante et surtout une connectique complète. Windows 10 et Android ne sont pas alourdis de surcouches ou autres pourriciels et le dualboot est très simple d’utilisation. Cependant, même si à l’heure actuelle ça ne pose pas de problème de compatibilité, on aurait préféré une version plus récente d’Android, histoire d’avoir une longueur d’avance sur ce terrain. L’autonomie et la finition globale sont très acceptables pour le prix. Le petit Atom suffira à lancer votre navigateur, VLC et un éditeur de texte sans problème, même si la fluidité sur le navigateur n’est pas forcément spectaculaire.

Sur les aspects négatifs, comme on vient de le mentionner on aurait préféré une version d’Android plus récente. Les hauts-parleurs sont de piètre qualité et l’espace disque restant sur les deux partitions est quelque peu contraignant, privilégiez donc une utilisation « cloud » et streaming ou emportez avec vous une clé USB conséquente si vous avez besoin de stocker des fichiers. Quelques lenteurs et un manque de fluidité sous Android sont à déclarer, une petite optimisation n’aurait pas fait de mal pour fluidifier les effets visuels. Ne comptez pas non plus sur les deux caméras pour réaliser des beaux clichés : cela servira juste à faire de la VoIP basique, rien de plus, tout comme le micro. Enfin, l’accroche du signal Wi-Fi n’est pas excellent mais pas mauvaise non plus, elle suffira largement pour une utilisation ordinaire.

Pour ce qui est de la cover, il n’y à rien à redire de particulier. Si le layout Qwerty freine un peu, Chuwi a pensé à tout en proposant des stickers avec le produit et c’est plutôt une bonne chose. Le clavier en soit est plutôt facile à prendre en main. Seul regret : le câble USB de recharge fourni est trop court pour recharger le clavier sur la tablette… A quelques centimètres près, c’est couillon !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer