On continue la série de test The G-Lab avec cette fois un casque, le Korp Selenium. C’est un casque cross-plateform (PC/PS4/XBOX/Smartphone) proposant un éclairage bleu et un arceau souple, le tout pour moins de 50€ !


Le test de son prédécesseur, le KORP #400 (retrouver le test) avait donné un 7,8/10. Ce remplaçant deviendra-t-il titulaire ? Réponse dans l’article !

[nextpage title = « Emballage et bundle »]

Ce bundle ressemble énormément à celui de l’autre casque The G-Lab cité précédemment, le KORP #400, Effectivement, on retrouve une esthétique s’en rapprochant beaucoup et une ouverture similaire sur à droite permettant d’observer le casque. On retrouve donc un visuel du casque illuminé sur cette face avant, accompagné des icônes correspondant aux plateformes compatibles (PC/PS4/XBOX/Smartphone). On aperçoit le casque, du moins sa partie droite qui comprend le micro rétractable.

THE G-LAB KORP Selenium

Sur la face arrière, on retrouve un autre visuel de ce casque s’illuminant bleu avec divers caractéristiques traduites en 8 langues.

THE G-LAB KORP Selenium

On vous laisse les autres faces de l’emballage et on passe à l’ouverture.

THE G-LAB KORP Selenium THE G-LAB KORP Selenium

À l’intérieur, pas un bundle exceptionnel, simplement un adaptateur simple jack vers double jack et la notice d’utilisation. Passons à la présentation de ce KORP Selenium !

THE G-LAB KORP Selenium THE G-LAB KORP Selenium
[nextpage title = « Le casque »]

Un produit visuellement assez sympathique, avec deux énormes haut-parleurs entourés d’une protection en similicuir, moelleuse à vue d’œil. On est clairement sur du bleu pour ce produit puisque le bandeau et l’éclairage de ce casque sont de cette couleur, loin des produits « normés » RGB qui se font de plus en plus. Le casque est monté sur deux arceaux en plastique lui permettant une souplesse assez sympathique et couplé avec un bandeau en mousse sur élastique afin de s’adapter parfaitement à votre morphologie du crâne. On aperçoit le micro rétractable sur l’avant, mais nous y reviendrons !

THE G-LAB KORP Selenium THE G-LAB KORP Selenium THE G-LAB KORP Selenium

L’arrière du casque ne nous offre pas plus amples information sur le produit si ce n’est la molette de réglage du son sur la gauche.

THE G-LAB KORP Selenium

L’extérieur du casque sur les côtés est assez bien travaillé avec une sorte de jante à 6 bâtons qui viens se positionner sous l’emplacement du logo The G-Lab, le tout recouvert d’une fine grille donnant un ensemble plutôt agréable à l’œil. On note que la partie translucide sous cette grille est surement dédiée à l’éclairage (bleu) du casque.

THE G-LAB KORP Selenium THE G-LAB KORP Selenium

Sur le haut du casque, on retrouve l’inscription The G-Lab, ni plus ni moins la marque du produit.

THE G-LAB KORP Selenium

L’intérieur du casque offre une mousse comme indiqué précédemment assez généreuse, le tout recouvert d’un similicuir. Au centre, on reste dans le thème avec un tissu bleu recouvrant les haut-parleurs.
Faisons un point sur ce micro, qui dont n’est pas amovible comme nous avions pu retrouver sur le Corsair HS50, mais rétractable. En soit c’est un bon point puisque sur le papier, ça évite la perte/casse du au branchement/débranchement et ça reste tout autant discret.

THE G-LAB KORP Selenium THE G-LAB KORP Selenium THE G-LAB KORP Selenium

Nous avions aperçu la molette de réglage de son, elle est accompagnée de près par la molette de vibration du casque.

THE G-LAB KORP Selenium

Faisons maintenant un point sur le câble de ce dernier, qui rappelons-le est compatible cross-plateform (PC/PS4/XBOX/Smartphone). La sortie du casque est ultra renforcée avec un embout en plastique mesurant pratiquement 2cm. Pour le coup, la marque à clairement joué la carte de la solidité sur cette partie du casque ! On retrouve une molette permettant de monter le son du micro ainsi que la possibilité de le couper.

THE G-LAB KORP Selenium THE G-LAB KORP Selenium

Le câble en lui-même est gainé noir, ce qui donne un rendu assez sympathique et pour les fanas de cable-management, un fil gainé c’est déjà moins pire !

THE G-LAB KORP Selenium THE G-LAB KORP Selenium

A l’extrémité du câble on retrouve un USB et un jack 3,5mm. Fourni dans le bundle, un adaptateur permettant de passer le jack simple en jack casque/micro permettant la convergence entre les supports.
Nous en avons fini avec la présentation de ce produit, passons sans plus attendre à son test !

THE G-LAB KORP Selenium

Cette partie est découpée en trois tests, pour commencer une session gaming avec le casque sur les oreilles afin de se rendre compte de la qualité du casque et de la fidélité d’immersion, puis quelques écoutes musicales et pour terminer, une dissection du rendu micro !

[nextpage title = « A l’usage »]

Gaming :

Nous avions le testé le Corsair HS50 qui est ni plus ni moins l’alter-égo du Korp Selenium sur le jeu Fortnite, nous ferons de même pour ce test !

Si certains d’entre vous ne le savent pas encore, Battle Royal Fortnite est un jeu où l’on commence à 100 sur une map qui se resserre au fur et à mesure et seul le dernier survivant remporte la partie. La tension est palpable dès qu’il ne reste qu’une dizaine de joueurs sur la carte, le moindre bruit de tir, de déplacement ou encore de coffre (contenant des équipements de combat) est donc ultra important.

Afin de vous proposer un test complet, et malgré le fait que je ne sois qu’un joueur PC, nous avons pris le soin de tester ce casque sur le même jeu à la fois sur PC, à la fois sur XBOX et sur PS4. Un jeu, un casque, trois plateformes !

Le casque propose un son assez bon, avec une précision et une immersion plutôt correctes. On note qu’en fonction de comment vous réglez les vibrations de celui-ci (manuellement) il peut saturer pendant de grosse explosions ou encore des coups de feu très proche si votre son est fort. Ce casque permet de jouer correctement et de percevoir la partie avec précision, les moindres déplacements, glissements ou coups de feu étant crucial pour le déroulement d’une partie Fortnite !

Niveau confort, le casque est plutôt flexible grâce à ses doubles arceaux. Le bandeau est élastique donc s’adapte parfaitement à mon crane. Les oreillettes sont plutôt confortables (la mousse s’écrasant un poil après 2h de jeu). On ne note aucune douleur au retrait du casque, ni sur le crane, ni sur les oreilles ce qui est un excellent point ! On note au passage une excellente insonorisation une fois le casque sur les oreilles.

Ecoute de musique :

Il faut avouer qu’on ne s’est pas cassé la tête à chercher des titres, nous avons repris les mêmes que pour le test du Corsair HS50 !

  • Martin Garrix & Matisse & Sadko – Forever
  • OrelSan – Tout va bien
  • Ed Sheeran – Perfect

Même conclusion que pour son concurrent, trois titres aux milieux musicaux différents et un son qui reste net et clair. C’est agréable de pouvoir profiter d’un bon morceau avec un casque à 50€ ! Le test de basse sur ce casque devient catastrophique si l’on pousse les vibrations et le son du casque au maximum, cela n’étant pas fait pour vraisemblablement !

Microphone :

Un microphone « classique » ni trop bon ni trop mauvais, un peu décevant cependant en terme de longueur puisque celui-ci est relativement cours, si vous souhaitez le positionner bien devant votre bouche il sera trop près, ce qui implique des bruits de soufflement. Globalement correct mais un mauvais point pour la longueur du micro !

Quelques clichés du casque illuminé :

Présentation du bundle et du produit, test en jeu, en écoutant de la musique et décorticage du micro, on passe maintenant à la conclusion de ce casque cross-plateform !

[nextpage title = « Conclusion »]

Conclusion :

Un casque cross-plateform, plutôt confortable et qui s’adapte bien à la morphologie, c’est plutôt correct pour 50€. Cependant, le micro un peu décevant et les enceintes qui supportent vite très mal les basses lorsqu’on les pousse un peu, ça c’est dérangeant. On note que l’éclairage méritera de posséder un éclairage RGB, comme nous le disions dans l’article c’est presque devenu une norme et utilisé correctement ça sublime un setup.

Pour un utilisateur lambda, qui cherche un casque cross-plateform sans être trop exigeant niveau qualité sonore et qui n’a rien contre l’éclairage uniquement bleu, c’est clairement un bon rapport qualité prix puisque il se place à 10€ moins cher que le Corsair HS50 qui lui ne proposais pas d’illumination du tout.

Ressenti perso :

Un casque correct, sans plus. En étant honnête, le KROP #400 était nettement meilleur en tout point ! Il ne faut tout de même pas cracher dans la soupe. Le Selenium propose tout de même un look réussi et une qualité d’écoute juste satisfaisante, en adéquation avec le prix demandé.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer