Aujourd’hui, déballage et test d’un clavier mécanique compact venant de chez Uniqey, le C70. Le modèle que nous présentons maintenant est doté de switchs Cherry MX Red acompagnés de QMX Clips pour gagner en silence.

Description

  • Constructeur : Uniqey
  • Modèle : C70
  • Type : Clavier mécanique
  • Format : Compact ~70%
  • Layout : ANSI US / ISO DE
  • Switchs : Cherry MX Red
    • Longueur de course : 4mm
    • Point d’actuation : 2mm
    • Résistance : 45G
  • Keycaps
    • Matériaux : ABS double shot
    • Profil : OEM
  • Connectique : USB-C 3.0
  • Rétroéclairage : Non
  • Dimensions : 33 x 10.4 x 3.8 cm
  • Poids : 1,18 kg
  • Garantie : 2 ans
  • Prix public : ~280€ (variable selon les options)

Déballage

Note : L’exemplaire de test que nous avons présente des défauts d’usinage au niveau du boitier en aluminium épais. De légères vaguelettes sont visibles sur la tranche latérale gauche et une très très fine rayure est présente à l’arrière. Ce n’est pas vraiment visible sur les photos et très peu à l’œil nu, ces défauts de fabrication ne seront pas présents sur la prochaine production destinée à la commercialisation. Nous en ferons donc abstraction durant ce test.

Le clavier se présente dans un carton noir mat avec le logo du constructeur en surbrillance au centre.

Test Uniqey C70

À l’intérieur, le clavier soigneusement entouré de mousse rigide et lisse, impossible qu’il s’en échappe.

Test Uniqey C70

Au niveau du bundle, on a un set de touches additionnelles, comprenant notamment des flèches directionnels en rouge mat de la même couleur que la touche Échap. et Entrée. On dispose également d’un livret d’utilisateurs, d’un keycaps-puller et d’une petite note de remerciement.

Test Uniqey C70

Le clavier se présente donc sous un format atypique de 70%. Situé entre le classique TKL (ex : Aukey KM-G9 et le 60% (ex : WASD VP3 60), il conserve l’ensemble des touches directionnelles, disposées dans un emplacement compressé et s’affranchit de la rangée de touches F1->F12. Une vraie réussite en matière de fonctionnalités et de compacité !

Test Uniqey C70 Test Uniqey C70

Le clavier propose des témoins d’activité très discrets sous formes de diodes vertes, intégrées au châssis sur la partie supérieure droite.

Test Uniqey C70

À l’arrière, on retrouve le logo directement frappé sur la plaque en aluminium épais.

Test Uniqey C70

Le dessous du clavier propose quatre patins caoutchoutés et plats pour l’adhérence.

Pas de possibilité de régler l’inclinaison, mais le degré choisi est très confortable et plutôt universel.

Test Uniqey C70

Le clavier se branche en USB-C 3.0 (câble fourni) avec la possibilité, en démontant le clavier, d’inverser le PCB qui contient un connecteur Micro-USB à l’intérieur et de le switcher en Micro-USB !

Test Uniqey C70

Enfin, zoom sur les QMX-Clips et sur l’intérieur des touches. Les QMX Clips permettent de réduire les nuisances sonores. Ce sont des petits dômes que l’on appose sur les switchs et qui sont plus fins que des O-Rings. Plus qualitatifs à tous points de vue, ils sont en options mais gonfleront un peu la note.

Test Uniqey C70

Enfin, les touches bénéficient d’un matériau en ABS Double Shot.

Test Uniqey C70

Logiciel

Un logiciel constructeur permet à l’utilisateur d’éditer des macros et attribuer des fonctions supplémentaires aux touches du clavier. Pour ma part, j’ai replacé les touches F1->F12 sur les alphanumériques, activables avec la touche Function. Sur les flèches haut et bas, le réglage du volume. Une grande quantité de touches et fonctionnalités sont proposées dans la liste des choix. Il est également possible de changer la couleur des LEDS. Malheureusement, l’exactitude entre la couleur annoncée et la couleur obtenue ne donne aucune différence entre quelques nuances pré-proposées. Ce n’est pas du RGB, mais il y a quelques couleurs sympas.

Test Uniqey C70 software

Test Uniqey C70 software

Test et impressions

D’un point de vue esthétique et ergonomique, nous trouvons le Uniqey C70 très cohérent. Le set de touches supplémentaires vous donnera l’occasion d’arranger le jeu de couleurs en fonction de vos préférences. D’un autre côté, l’arrangement propriétaire implique qu’il ne sera pas forcément simple de changer le keyset entier, à moins de faire bien attention aux dimensions de certaines touches et de leur profil.

Si l’inclinaison n’est malheureusement pas personnalisable, l’angle choisi (8 degrés) est agréable et plutôt universel. Avec un profil de touches OEM, on recommandera au moins pour des questions ergonomiques d’utiliser un repose-poignets digne de ce nom pour accompagner ce magnifique clavier. En revanche, le poids de la bestiole (1,18kg) condensé sur un tout petit gabarit, est très agréable. Cela respire la solidité et l’adhérence n’en est que meilleure.

Pour le layout, l’agencement est impeccable au niveau implémentation, mais on regrette cependant le positionnement de latouche « Function », pas forcément des plus naturelles qu’il nous ait été donné de voir. On aurait éventuellement aimé bénéficier d’une cap de rechange de couleur pour l’identifier plus facilement, visuellement parlant, au moins pour prendre le pli au début. Ce n’est certes qu’un tout petit détail qui n’a pas d’impact sur le ressenti final de l’utilisation de ce clavier, mais lorsque l’on se positionne sur un tarif haut de gamme comme c’est ici le cas, on chigne facilement sur tout.

Niveau N-Key Rollover et key chattering, pas de soucis non plus comme l’indiquent les deux softs Aqua’s Test et Switch Hitter :

aquas test uniqey c70

switch hitter uniqey

Quant à la question des nuisances sonores, nous rappelons que nous disposons d’un version dotée de QMX Clips, visant à améliorer l’émission de bruit lors de la frappe. Il s’agit de petits dômes à la texture douce qui se placent depuis le point de départ des switchs. Plus onéreux que les joints toriques (O-Rings), ils ont l’avantage d’être plus discrets que ces derniers et surtout de beaucoup moins réduire la course que le font ces derniers. En gros, c’est très jouissif pour ceux qui recherchent le silence. La buttée est légèrement ramollie, mais pas autant qu’avec des joints toriques. En somme, c’est beaucoup plus raffiné.

Écoutez plutôt (attention, le micro était très près des claviers… Les deux sont moins bruyants que cela en réalité, il s’agit plutôt ici de faire la différence entre les deux) :

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

Conclusion

Les claviers mécaniques compacts séduisent de plus en plus les utilisateurs, de part leur ergonomie améliorée, mais aussi leur design et leur encombrement. Le Uniqey C70 frappe très fort. Finitions impeccables, design accrocheur (original et sobre), format pertinent, beaucoup d’options… Reste à franchir le cap du prix demandé, bien que largement justifié vu les prestations offertes par le clavier. Deux légers bémols : pas de possibilité de régler l’inclinaison et des layout étrangers auxquels il faudra s’habituer, à l’instar du Whitefox, pour profiter de ce bijou.

Pour la disponibilité à l’heure où nous écrivons ces lignes, restez à l’écoute sur Uniqey.net !

Uniqey C70
  • 10/10
    Design - 10/10
  • 9.5/10
    Qualité de fabrication - 9.5/10
  • 9/10
    Qualité de frappe - 9/10
  • 9.5/10
    Format - 9.5/10
9.5/10

Uniqey C70

On aime :
– La qualité de fabrication
– Le confort de frappe
– Le format très pertinent
– Switchs disponibles
– Option avec QMX clips

On n’aime pas :
– Pas de réglage de l’inclinaison
– Pas disponible en ISO FR

Envoi
User Review
0 (0 votes)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer