Aujourd’hui, on teste un autre tapis de souris de SteelSeries, il s’agit cette fois d’un tapis rigide, double face et disposant d’un rétroéclairage RGB, j’ai nommé le QcK Prism ! Un tapis haut de gamme, aussi bien dans sa prestation que dans son prix. On vous en parle plus en détails dans ce test.

Fiche technique

  • Constructeur : SteelSeries
  • Modèle : QcK Prism
  • Type : Tapis de souris rigide double face
  • Matériaux : Polymère dur (surfaces) et silicone (dessous)
  • Rétroéclairage : Oui
  • Dimensions : 292,4 x 356,7 x 8,7 mm
  • Poids : 907 grammes
  • Garantie : 2 ans
  • Prix public : 64,99€

Déballage

Le tapis se présente dans une boite aux couleurs actuelles de la marque, à savoir un mélange de noir accompagné de rouge. Sur la face avant, on a un visuel du tapis entre le logo logé en haut à gauche et la dénomination en bas à droite, avec les éléments indicatifs sur la présence du RGB et le fait qu’il dispose de deux faces différentes.

Test SteelSeries Qck Prism

À l’arrière, une vue schématisée du tapis avec quelques légendes explicatives. Pas grand chose à dire, il s’agit tout de même d’un tapis.

Test SteelSeries Qck Prism

À l’intérieur, on retrouve les éléments du tapis logés dans une protection en plastique rigide. Celui-ci se compose d’une base en silicone qui accueille la bande de leds RGB (12 zones au total) et de la surface, souple à deux faces : l’une plus rigide et plus glissante, l’autre en aspect tissu synthétique, plus douce. À l’utilisateur de faire son choix !

Test SteelSeries Qck Prism

Le tapis

Le SteelSeries QcK Prism ne fait pas dans l’extravagance. Un deisgn simple, des angles arrondis, un logo discret frappé au niveau du départ du câble USB. C’est simple, sobre et efficace. Le tapis dispose de deux surfaces. L’une est plus rigide et favorise la vitesse, tandis que l’autre est revêtu d’une matière semblable à du tissu synthétique, qui favorise la douceur et la précision.

 Test SteelSeries Qck Prism Test SteelSeries Qck Prism Test SteelSeries Qck Prism

L’éclairage RGB est tout à fait fluide et se contrôle d’ailleurs avec le SteelSeries Engine, l’utilitaire unifié du constructeur qui permet d’accéder aux paramétrages et au contrôle de tous les périphériques compatibles.

Test SteelSeries Qck Prism Test SteelSeries Qck Prism

Vous pourrez choisir des effets d’éclairage pré-enregistrés ou complètement customiser votre tapis, sachant que les 12 zones d’éclairage sont indépendantes les unes des autre. Libres à vous d’assortir le tapis à vos autres périphériques ou bien de travailler son éclairage en fonction de vos envies.

Le test

Nous avons testé le tapis avec deux souris différentes. La première, ma souris quotidienne personnelle, la Logitech G203. La seconde… On vous laisse deviner sur les photos, le test est en cours de rédaction ! Enfin, nous avons évalué ses performances face au DeX du même constructeur que nous avions testé il y a peu, qui nous a simplement bluffé et qui avait remporté la palme avec une note finale parfaite de 10/10.

L’accroche

Face « vitesse » :

La souris décroche à partir de 3,9 cm sur cette face. Un excellent travail donc, puisque nous avions mesuré 3,8 cm avec le DeX.

Face « précision » :

Nature de la surface oblige, ici on note un décrochage à partir de 4,05 cm, ce qui est logiquement plus élevé que sur l’autre surface mais néanmoins un très bon score face aux tapis de souris en tissu.

La précision

Cette phase de test s’est transformée en une phase d’imprécision. Mais dans le bon sens du terme. La glisse est tellement bonne qu’il m’aura fallu quelques temps d’adaptation quant à sa précision et à la légèreté ressentie. Comme l’annonce le constructeur, il n’y a aucune friction entre le tapis et la souris, comme une sensation de coussin d’air permanent, ce qui rend la glisse aussi silencieuse que sur un tapis en tissu standard !

L’adhérence

La pression à exercer pour faire le bouger le tapis placé sur notre table en verre nécessite d’y mettre les deux mains. La résistance est très bonne grâce à l’utilisation de silicone sous la base. Pour être plus précis, la résistance est un tout petit peu moins forte que sur le DeX, mais on reste très loin de risquer de déplacer le tapis malencontreusement.

Conclusion

SteelSeries signe là encore une fois un excellent tapis de souris. La possibilité de choisir son type de revêtement au gré de ses besoins ou envies est un vrai plus en termes d’adaptabilité et de pertinence. Chaque joueur et chaque type de jeu nécessitant plutôt la vitesse ou plutôt la précision suivant leur nature respective. De ce côté-là, les deux face s’en sortent avec tous les honneurs. Un bémole cependant sur la face dite « vitesse », qui si elle est excellente, aurait tout à gagner à avoir le même revêtement du DeX. Ici, la surface est légèrement plus « bruyante » à la glisse et un poil en retrait. Néanmoins, elle se positionne comme une référence en la matière sans aucun problème.

Le seul reproche que l’on pourrait faire à ce tapis, c’est qu’il n’existe bêtement pas en non-RGB. Non pas que cette technologie soit si couteuse, une version « light » sans éclairage aurait peut-être permis de convaincre ceux qui ne souhaitent pas de rétroéclairage d’opter pour un tapis sans câble et probablement à quelques euros de moins.

Retrouvez le QcK Prism sur :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer