Aujourd’hui, on vous présente un autre produit venant de chez Sharkoon, une souris pour joueurs sans-fil : la Skiller SGM3. Fonctionnant sur batterie, elle promet une autonomie de 40h d’utilisation et un mode avec ou sans fil. On fait le tour du mulot avec vous pour vous donner notre avis.

Caractéristiques

  • Constructeur : Sharkoon
  • Modèle : Skiller SGM3
  • Type : Souris sans fil (recharge sans-fil et par USB)
  • Rétroéclairage : Oui (RGB)
  • Capteur optique : ATG 4090
  • DPI : 600 à 6 000
  • Tracking : 150 IPS Max
  • Accélération : 30G
  • Nombre de boutons : 7
  • Switchs : Omron
  • LOD : 2mm
  • Durée de vie : 10 millions de clics
  • Dimensions : 124,5 × 67 × 39 mm
  • Poids : 110 grammes
  • Connectique : USB ou dongle 2,4 Ghz (dual mode)
  • Autonomie annoncée : 40h (batterie Lithium-Ion 930 mAh intégrée)
  • Garantie : 2 ans
  • Prix public : 45,49€

La souris

La souris se présente dans une boite en carton noir mat au sens de lecture entièrement vertical avec le logo du constructeur, la famille de produits à laquelle appartient la souris (ici Skiller), un visuel v’la sévère avec la sortie qui sort d’une boite en carton épais entourée des specs principales. La couleur de la souris est indiquée tout en bas. En effet, elle est disponible en 4 coloris : noir, blanc, gris (la version testée) et vert kaki. Pour s’assure de la bonne couleur choisie, on peut toujours ouvrir le battant pour voir la souris.

Test Sharkoon Skiller SGM3 Test Sharkoon Skiller SGM3

À l’intérieur de ce volet, on tombe donc nez-à-nez avec la souris et juste à sa droite, le dongle 2,4 Ghz pour la connexion sans-fil. Sachez que le câble USB ne sert pas qu’à recharger sa batterie : la souris est également utilisable en mode filaire. Sur le côté gauche, d’autres caractéristiques techniques du mulot.

Test Sharkoon Skiller SGM3

Enfin sur les côtés et à l’arrière, d’autres infos techniques, parfois en plusieurs langues.

Côté accessoires, il y a tout ce qu’il faut. Le dongle sans-fil, le câble Micro-USB vers USB pour la recharge et/ou le mode filaire, la notice d’utilisation et des patins de rechange. On ne pouvait pas demander plus.

Test Sharkoon Skiller SGM3 Test Sharkoon Skiller SGM3 Test Sharkoon Skiller SGM3

La souris arbore un air plutôt aggressif, à mi-chemin entre la Razer Orochi et la Ninox Venator que nous avions testée il y a quelques temps déjà. Un look plaisant avec une morphologie dextre, avec un emplacement pour le pouce sous les deux boutons additionnels.

Test Sharkoon Skiller SGM3 Test Sharkoon Skiller SGM3

À l’avant, l’encoche pour le câble USB. Sous la molette, un bouton poussoir de réglage à la volée du niveau de DPI. Ces deux mêmes boutons pourront être réassignés via le logiciel de contrôle du périphérique.

Test Sharkoon Skiller SGM3 Test Sharkoon Skiller SGM3

À l’arrière, le logo rétroéclairé dont la couleur peut-être personnalisée uniquement via le réglage du DPI.

Test Sharkoon Skiller SGM3

Sur les côtés, un revêtement caoutchouté propre et bien appliqué.

Test Sharkoon Skiller SGM3 Test Sharkoon Skiller SGM3

Enfin en dessous, on retrouve pas moins de cinq patins pour assurer la glisse.

Test Sharkoon Skiller SGM3

Impressions

Côté prise en main, la Sharkoon Skiller SGM3 offre un confort tout à fait conventionnel et réussi. Les bouton principaux sont légèrement tuilés pour augmenter le confort, tandis que les côtés bénéficient d’un renfoncement pour le pouce sous les deux boutons latéraux, avec une matière légèrement caoutchouteuse pour le grip. Peu large et pas très grande, sa hauteur modérée est en parfait équilibre. Reste que, batterie intégrée non détachable oblige, le poids se fait légèrement sentir sur des dimensions aussi contenues (110 grammes), mais la glisse étant vraiment très bonne, on oublie vite ce détail. En somme, même si les matériaux ne sont pas des plus haut de gamme que nous avons pu voir jusqu’ici, le tarif contenu est assez impressionnant au vu des performances proposées et de l’équilibre dont cette souris fait preuve.

Question autonomie, nous avons pu utiliser la souris quotidiennement sur environ 38h, en mélangeant bureautique et jeux, avec le rétroéclairage actif et le polling rate réglé à 1000 Hz, soit les options qui utilisent le plus de ressources. Le résultats est très bon et très proche de l’autonomie annoncée par le constructeur de 40h, sans préciser quel mode utilisé pour leur étalonnage.

Enfin, parlons du logiciel. L’interface est simple, il n’y qu’un seul menu qui regroupe toutes les options disponibles : la (re)programmation des boutons, le niveau de batterie restant, le réglage du polling rate, du DPI, de la vitesse du double-clics et du défilement de la molette. À noter que le rétro-éclairage se contrôle uniquement via la valeur des DPI. Les couleurs sont pré-sélectionnées et il n’y a pas possibilité de les personnaliser, ni d’y mettre d’effets de style. Regrettable, ou pas. Reste que le logiciel est complet, léger et très simple à utiliser, même si non traduit en français (disponible uniquement en anglais et en allemand pour l’instant).

Test Sharkoon Skiller SGM3

Test Sharkoon Skiller SGM3

Conclusion

Les souris pour jeux sans-fil ne sont pas très courantes et la plupart du temps, elles sont onéreuses. À part la Corsair Harpoon Wireless qui, sous condition de prix promo, saurait talonner cette Sharkoon Skiller SGM3 sur le plan tarifaire, nous n’avons pour l’instant rien trouver d’aussi compétitif que cette dernière. Sur le plan des finitions, elle fait bien le job. Sur le plan de la glisse, elle est plutôt performante et le capteur embarqué est largement suffisant. Pour la prise en main, si le style ambidextre (m’enfin, destiné aux droitiers tout de même) est votre truc, sachez que l’ergonomie est réussie. Enfin, la question qui tue : l’autonomie. Sur ce point, cette petite SGM3 vous promet des journées entières d’utilisation sans fléchir dans les conditions les plus poussées (rétroéclairage actif et polling rate réglé à 1000Hz).

En somme, pour les 45€ demandés pour acquérir cette souris, le rapport performances/prix est tout bonnement excellent.

Sharkoon Skiller SGM3
  • 9/10
    Prise en main - 9/10
  • 8.5/10
    Qualité de fabrication - 8.5/10
  • 9/10
    Glisse - 9/10
  • 8.5/10
    Suivi logiciel / Personnalisation - 8.5/10
  • 8.5/10
    Autonomie - 8.5/10
8.7/10

Sharkoon Skiller SGM3

On aime :

  • La glisse
  • La prise en main
  • Le mode dual filaire/sans-fil
  • L’autonomie
  • Le prix

 

On n’aime pas :

  • Revêtement supérieur qui marque un peu (en tout cas, en version grise)
  • Peu d’options de personnalisation
Envoi
User Review
0 (0 votes)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer