On se retrouve ensemble pour la découverte et le test du HyperX Cloud Stinger Core Wireles + 7.1. Un nom bien long pour désigner un casque-micro sans-fil qui propose également un son 7.1 virtuel, le tout pour un prix abordable situé sous les 100€. Voici notre avis détaillé.

Caractéristiques

  • Constructeur : HyperX
  • Modèle : Cloud Stinger Core Wireless
  • Type : Combiné casque/micro Circum-auriculaire
  • Dimensions hauts-parleurs : 40 mm
  • Impédance :
    • Écouteurs : 16 Ω
    • Micro : N/C
  • Plage de fréquences :
    • Écouteurs : 20 Hz – 20 kHz
    • Micro : 55 Hz – 18 kHz
  • Sensibilité :
    • Écouteurs : 103 dB (± 3 dB)
    • Micro : -41 dB
  • Connectique :
    • Sans-fil 2,4 GHz (fourni)
    • USB (recharge uniquement)
  • Rétroéclairage : Non
  • Fonctionnalités : 7.1 virtuel
  • Poids : 240 grammes
  • Garantie : 2 ans
  • Prix public conseillé : 89€

 

Le casque

Le casque HyperX Cloud Stinger Core Wireless est proposé dans un emballage simpliste et fourni avec le strict nécessaire à son bon fonctionnement, à savoir le récepteur 2,4 Ghz dédié et un câble USB Type-C pour la recharge de l’appareil.

La gamme Cloud Stinger Core arbore un design simple, très arrondi et en plastique noir mat granuleux dans la grande majorité. L’arceau est réglable, le micro non-détachable et pas de rétro-éclairage sur cette gamme, ce qui n’est pas plus mal pour la santé de la batterie intégrée qui annonce quelques 17 heures d’autonomie.

Test HyperX Cloud Stinger Core Wireless + 7.1

Sur l’oreillette gauche, le départ du micro qui ne bénéficie pas d’un bouton « mute », mais mieux : il suffit de le relever pour le désactiver. En revanche, pas de mousse de protection au niveau du micro. Pour ajuster son emplacement, le micro s’articule sur une tige métallique solide et qui tient bien en place une fois le positionnement idéal trouvé.

L’arceau est pourvu d’une structure interne métallique et est bien évidemment réglable. On retrouve une mousse assez souple à l’intérieur pour le confort.

Les grandes oreillettes qui abritent les écouteurs de 40mm de diamètre sont entourées d’une mousse épaisse et confortable, cousue sur du similicuir.

Niveau fonctionnalités, on retrouve sur l’oreillette gauche un bouton d’allumage et extinction du casque (un appui long de trois secondes), un témoin lumineux qui indiquera le niveau de batterie restant, une molette de réglage du volume et enfin, le port de recharge du casque en USB Type-C.

Test HyperX Cloud Stinger Core Wireless + 7.1

 

À l'usage

Les finitions et la construction font la part belle à ce casque, on est clairement dans les cloud (pardon). Aucune critique particulière à faire d’un point de vue assemblage, même si le casque est tout en plastique, tout est propre, des mousses des oreillettes jusqu’à l’arceau, solide et précis dans ses possibilité de réglage. Le micro n’est pas détachable et il n’y a pas de mousse de protection fournie avec, mais c’est éventuellement possible d’en ajouter un par vous-même. L’arceau est doublé d’une mousse de confort sur sa partie inférieure, plus molle que celle des oreillettes. Avec son poids plume de 240 grammes, ses mousses de bonne qualité et son arceau solide et facile à régler, on a un confort du type assez exemplaire. La pression exercée sur le crâne est très bien équilibrée. Niveau contrôles, on la molette de réglage du volume est bien crantée et assez souple et pour désactiver le micro, il suffit simplement de le relever. On a donc un design très sobre, des fonctionnalités peut-être minimalistes dans un sens mais il y a ce qu’il faut. On aurait peut-être aimé un bouton supplémentaire pour activer/désactiver le 7.1 virtuel à la volée.

Le logiciel qui prend en charge le casque HyperX Cloud Stinger est, à l’heure où nous écrivons ces lignes, en version beta et uniquement disponible sur le Microsoft Store. Prudence donc à notre commentaire sur la partie software puisque des améliorations sont probables d’ici à ce que la première version soit sortie. Ce que l’on peut en dire, c’est que nous n’avons à l’heure actuelle jamais vu un soft aussi propre que celui-ci. Épuré, design car parfaitement intégré à l’écosystème esthétique de Windows, on est clairement sous le charme. Les fonctionnalités sont peu nombreuses et difficile de prédire si c’est lié au logiciel ou simplement au casque. Toujours est-il que vous y trouverez de quoi régler le volume des écouteurs et du micro séparément, le choix d’activer ou non le rendu 7.1 virtuel et de gérer plusieurs profils auxquels vous pourrez même, pour plus de visibilité, attribuer un jeu en désignant le fichier .exe qui l’exécute.

Test HyperX Cloud Stinger Core Wireless + 7.1

Un indicateur LED à côté du bouton d’allumage est intégré au casque pour témoigner du niveau de batterie et comporte plusieurs signaux de couleur. S’il est vert et fixe, cela signifie que le casque est rechargé à 100%. S’il est toujours vert mais clignotant, cela indique que le niveau de charge est situé entre 50 et 99%. S’il est clignotant orange, c’est que la batterie est chargée entre 25 et 50% de sa capacité et enfin si le témoin lumineux clignote et est de couleur rouge, alors il reste moins de 25% d’autonomie.

Là où le casque pêche un peu, sans que cela soit un énorme défaut, c’est au niveau de sa qualité de son. De base, il faut noter la présence d’un léger souffle en idle, qui s’efface évidemment dès que du son est produit. Pour ce qui est du son en lui-même, on a là un casque assez linéaire qui manque de jonction dans son image stéréo. Le HyperX Cloud Stinger Core a, parfois, tendance à séparer la gauche de la droite de manière un peu abusive, manquant ainsi d’épouser la spatialité de la scène dans son réalisme. Cela reste rare, mais ça arrive. Un défaut corrigé dans notre expérience de jeu lorsque l’on active le surround virtuel 7.1, pas des plus critiquables au passage mais qui n’est pas forcément apprécié de tous. La restitution sonore est par nature chaleureuse, certes, mais avec des fréquences graves assez mises en avant qui ont tendance à prendre beaucoup de place selon les points de vue, avec un rendu quelque peu baveux. Enfin le micro propose lui des prestations assez propres. Le son restitué est clair, ni aigu ni trop ancré dans les graves, permettant de se situer de manière assez optimale. Toujours à propos des voix, en fonction du micro utilisé par vos coéquipiers et avec cette tendance à exagérer les fréquences graves qui manquent parfois de finesse, les voix de vos mates pourraient être trop fondues dans le jeu, du moins avec ce casque sur les oreilles.

 

Conclusion

Disponible à 89€ à l’heure où nous écrivons ces lignes pour sa version sans-fil et avec le 7.1 virtuel, le Cloud Stinger Core propose de nombreux atouts, comme sa qualité de construction, son confort, son micro plutôt propre et sa simplicité d’utilisation. Évidemment sur cette gamme de prix, il fallait bien un défaut et il se situe au niveau de la restitution et la spatialisation des scènes. On vous rassure, rien de disqualifiant non plus et il faut principalement rappeler qu’il s’agit ici d’un casque sans-fil et que cela se répercute bien évidemment sur le coût.

Quoiqu’il en soit, pour son positionnement tarifaire, son confort et son fonctionnement sans-fil, on reste sur un rapport qualité/prix qui mérite de s’y intéresser. Reste que s’il est vendu 89€ sur le site officiel du constructeur, beaucoup d’enseignes physiques et en ligne le vendent parfois bien au-delà du prix conseillé, il faut donc faire bien attention.

Casque/micro HyperX Cloud Stinger Core Wireless 7.1
  • 9/10
    Confort - 9/10
  • 9/10
    Qualité de fabrication - 9/10
  • 7/10
    Qualité de son - 7/10
  • 7/10
    Autonomie - 7/10
8/10

Résumé

hyperx cloud stinger core wireless amazon On aime :hyperx cloud stinger core wireless ldlc

  • Sans-fil
  • Confortable
  • Fabrication solide
  • Simple d’usage

 

On n’aime pas :

 

  • Qualité de son moyenne
  • Autonomie ni bonne ni mauvaise
  • USB pour recharge uniquement
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ça vous a plu ?

Partagez à vos amis !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer