De retour avec HyperX pour le test du casque sans-fil Cloud II Wireless, un combiné casque-micro en liaison 2,4 Ghz plutôt haut de gamme dans son positionnement tarifaire puisqu’il vous faudra débourser la somme de 169€ pour l’acquérir. Voici notre avis sur ses performances.

Caractéristiques

  • Constructeur : HyperX
  • Modèle : Cloud II Wireless
  • Type : Combiné casque/micro Circum-auriculaire
  • Dimensions hauts-parleurs : 53 mm
  • Impédance :
    • Écouteurs : 60 Ω
    • Micro : N/C
  • Plage de fréquences :
    • Écouteurs : 15 Hz – 20 kHz
    • Micro : 50 Hz – 6,8 kHz
  • Sensibilité :
    • Écouteurs : 104 dB (± 3 dB)
    • Micro : -20 dB
  • Connectique :
    • Sans-fil 2,4 GHz (fourni)
    • USB-C (recharge uniquement)
  • Rétroéclairage : Non
  • Fonctionnalités : 7.1 virtuel
  • Poids : 309 grammes (300 sans le micro)
  • Garantie : 2 ans
  • Prix public conseillé : 169€

 

Le casque

Le HyperX Cloud II Wireless est livré dans son plus simple appareil. Logé dans un moule en plastique sur mesure lui-même protégé par une boite en carton assez épaisse, il est fourni avec son micro amovible, une mousse de protection pour ce dernier, un dongle USB pour la connexion sans-fil en 2,4 Ghz et un câble USB-C pour la recharge de l’appareil.

À première vue, on note un grand soin apporté aux finitions de ce casque. Solide et très bien usiné, il arbore un look passif/agressif très équilibré avec une dominante de noir sobre et très homogène malgré les différentes natures des matériaux utilisés et du rouge utilisé pour le logo, l’arceau en aluminium anodisé et les surpiqures au niveau du similicuir utilisé au niveau de l’appui-tête.

Test HyperX Cloud II Wireless

Chaque oreillette abrite un écouteur d’un diamètre de 53mm protégé par une mousse à mémoire de forme. Celui de gauche accueillera le micro à réduction de bruit et détachable, le port USB-C de recharge du casque ainsi que deux boutons, l’un dédié à l’allumage et extinction du casque, le second – plus en relief – pour activer ou désactiver le micro. Lorsque ce dernier est désactivé, un pourtour s’allumera en rouge pour signifier son état. Enfin, vraiment à l’arrière, un témoin lumineux indique l’état de charge de la batterie. Lorsque cette dernière est pleine , soit entre 99 et 100% de sa capacité, le témoin sera vert. Lorsque le niveau est situé entre 15% et 99%, il clignotera en vert et pour finir, en dessous de 15%, le témoin passe au rouge.

Au niveau de l’oreillette droite, il n’y a qu’une molette non crantée pour régler à la volée le volume.

Test HyperX Cloud II Wireless

L’arceau est rembourré d’une mousse assez molle et protégée par un revêtement en similicuir avec des surpiqures rouges. La structure en aluminium est très travaillée et respire très sincèrement la qualité.

Test HyperX Cloud II Wireless

 

À l'usage

Confort et ergonomie

Question de confort, le HyperX Cloud II Wireless surprend. Avec seulement 309 grammes sur la balance, il se fait très vite oublier sur la tête, car malgré l’ergonomie de l’espacement entre les deux oreillettes permis par la courbe de l’arceau, les mousses à mémoire de forme et la très bonne répartition pondérale de l’ensemble lui permettent un très bon maintien et une fatigue vraiment contenue, même sur de longues sessions d’utilisation.

Le peu de boutons physiques présents sur le casque couvre tous les besoins sur ce genre de produit. Les deux boutons de gauche n’ont pas la même forme : celui pour activer ou désactiver le micro est en relief et bombé vers l’extérieur, tandis que celui pour l’allumage et l’extinction du casque est creusé. Ainsi, aucun risque de les confondre. La LED rouge présente sur le micro est très clairement visible lorsque le micro est éteint, malgré la courte taille de la tige du micro. Enfin la molette n’est pas crantée et dispose d’une résistance lourde et progressive, ce qui lui confère beaucoup de précision.

Qualité de son

C’est probablement le plus gros point fort de ce casque. Difficile pour un casque sans-fil de fournir des prestations haut de gamme pour un prix contenu, car à la différence d’un casque purement filaire, il lui faut intégré un DAC, une batterie et un contrôleur sans-fil, ce qui ajoute du poids et un surcoût. Ici, la liaison ne souffre d’aucune latence ou de quelconque décrochage et surtout, la qualité de son est tout bonnement excellente. Le diamètre des écouteurs de 53mm associé à une plage de fréquence qui débute à 15 Hz font des merveilles.

En jeux, la spatialisation des scènes est d’un naturel confiant et vraiment immersif, que ce soit en mode stéréo ou en mode 7.1 virtuel. Pour la première fois, nous sommes vraiment conquis par ce mode car il est vraiment bien exploité et n’a pas de fâcheuse tendance à dénaturer la spatialisation. Reste que cela donnera toujours un traitement du son particulier et vraiment applicable pour les jeux en 3D uniquement, mais toujours est-il qu’il est convaincant. Les timbres sont très justes, les voix ne sont pas abusivement mises en avant en vocal, les basses sont présentes mais démarrant à 15 Hz, aucune chance qu’elles n’empiètes sur les graves et les mediums comme c’est le cas sur notre Cloud Stinger Core Wireless (qui n’est pas non plus proposé au même prix).

Bref, on a une vraie qualité de son, professionnelle et maitrisée et toutes ces qualités sont largement utilisées pour les autres applications multimédia, notamment la musique. Oui, le Cloud II Wireless est parfaitement utilisable pour écouter de la musique. Non pas parce qu’il émet du son, mais parce qu’il le fait avec une vraie intention musicale derrière. Il ne s’agit pas de dire qu’il remplacera votre casque audiophile d’un simple revers, mais il est étonnamment très compétent dans ce domaine. Comme déjà décrit précédemment, les basses sont claires et profondes, le spectre est aussi haut que large, les timbres sont précis, les graves propres, les mediums sont droits et la dynamique est très appréciable, on ne note aucun voile synthétique typique des casques « gaming ». Bref, c’est une superbe expérience qui démontre la belle polyvalence de ce casque.

Quant au micro, il n’y a rien à redire. Inutile de le placer trop près de la bouche car sa sensibilité est élevée. Ceci dit, il ne capte pas non plus les bruits éloignés, il s’agit vraiment d’un micro de captation de près. À titre de comparaison, notre SoloCast capte bien plus de bruits ambiants, même si placé à une plus grande distance. Autrement dit, vos mates en chat vocal n’ont aucune chance d’entendre distinctement vos clics frénétiques de souris ou votre frappe de clavier, à moins de disposer de switchs clicky sur une case de mauvaise qualité.

Suivi logiciel

Enfin sur la partie logicielle, malgré sa légèreté et son esthétique réussies, les fonctionnalités sont peu nombreuses. À part le réglage du volume des écouteurs et du micro, l’activation du 7.1 et du retour micro, il n’y a rien. Il y a bien la possibilité de créer plusieurs profils, mais vu le peu d’options et de réglages proposés, nul besoin d’en avoir plusieurs pour disposer de réglages poussés en fonction du scénario d’utilisation.

On aurait vraiment apprécie l’intégration d’un equalizer avec quelques presets. À noter que le logiciel est toujours en version beta à l’heure où nous écrivons ces lignes et que des améliorations sont au programme, mais nous n’en savons pas plus pour le moment.

HyperX Cloud II Wireless NGenuity

 

Conclusion

Que retenir de ce HyperX Cloud II Wireless ? C’est très simple, il excelle en (presque) tout : confort, durabilité et surtout, une qualité de son à faire pâlir la concurrence en jeux, mais surtout en musique et films et c’est une qualité bien rare pour un casque qui n’a normalement pas cette vocation. Avec le Cloud II Wireless, vous obtenez un combo de propreté de son et de polyvalence jouissif. on rajoute à cela une construction solide, un confort maitrisé et un micro très qualitatif.

On regrette cependant que malgré la bonne ergonomie et la légèreté du logiciel, ce dernier ne propose pas de fonctionnalités un peu plus riches, comme l’intégration d’un equalizer pour rendre pertinente la possibilité de gérer plusieurs profils. Mais c’est peut-être une fonctionnalité à venir étant donné que le logiciel est en encore en version beta.

 

HyperX Cloud II Wireless
  • 9.5/10
    Qualité de fabrication - 9.5/10
  • 9.5/10
    Confort et ergonomie - 9.5/10
  • 9/10
    Qualité de son - 9/10
  • 8/10
    Logiciel - 8/10
9/10

Résumé

On aime :

  • La qualité de construction
  • Le confort
  • La qualité de son en jeux
  • La qualité de son en musique !
  • Le design équilibré en sobriété et gaming

 

On n’aime pas :

  • Logiciel pauvre (provisoire ?)

 

 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ça vous a plu ?

Partagez à vos amis !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer