On revient en force avec GG (Gaming Gear) et son premier clavier, le Champion’s Bane. Un clavier mécanique qui vise à détruire littéralement la concurrence actuelle sur le segment du clavier mécanique en France, en disposition ISO-FR. Pour 149€, le Bane propose dans les grandes lignes des touches en PBT, des switchs Gateron hot-swappable, un repose-poignets, une top-case en aluminium épaulée d’une couche de mousse insonorisante, du RGB personnalisable partout, une molette de réglage du son, des stabilisateurs lubrifiés en série, un support pour poser son smartphone… Damn, la liste est longue ! Découvrez tout cela dans notre test du Champion’s Bane.

Caractéristiques

  • Constructeur : Gaming Gear (GG)
  • Modèle : Champion’s Bane
  • Type : Clavier mécanique
  • Format : 100% (full size)
  • Layout : ISO-FR
  • Switchs : Gateron hot-swappable (Red, Brown ou Blue)
  • Keycaps :
    • Matière : PBT double injection
    • Profil : OEM
  • Rétroéclairage : RGB
  • Connectique : USB-C
  • Dimensions :
  • Poids : 1,1 kg (clavier seul), 1,385 kg avec repose-poignets
  • Accessoires :
    • Combo Keycap puller + Switch puller
    • Échantillons de switchs
    • Lingette
    • Repose-poignets amovible + plaque de fixation additionnelle
    • Câble USB-C
  • Prix public : 129€ (sans switchs), 149€ avec switchs

 

Le clavier

On commence par le déballage du Champion’s Bane et de la présentation des accessoires. Sur le premier point, rien d’extravagant, juste ce qu’il faut pour présenter toutes les caractéristiques principales du clavier. Niveau accessoires, on est servi. On y retrouve un câble USb-C détachable, une pince combo keycaps et switch puller, une petite lingette nettoyante, trois switchs en spare et une petite plaque de métal qui servira, accompagnée de vis, à fixer le repose-poignets, surmonté lui-même d’une surface en similicuir.

Le Champion’s Bane est visuellement imposant. D’une part parce qu’il est au format full size, mais que ses dimensions dépassent nettement celles d’un clavier standard puisque le Bane dispose d’une rangée supplémentaire qui accueille un support pour smartphone, des contrôles tactiles pour le multimédia et enfin, une large molette crantée pour régler le volume.

À l’arrière, le Bane profite de nombreux pads antidérapant, de patins élévateurs, mais surtout d’un port USB-C lui-même détachable et remplaçable !

Test Gaming Gear Champion's Bane

Le clavier profite d’une construction très attentionnée. La plaque supérieure est faite en aluminium, apportant un effet visuel plutôt premium à l’ensemble. Mais ce n’est pas tout ! À l’extérieur du clavier, on constate que les touches ne sont non pas en ABS comme tous les « constructeurs gamers » s’acharnent à proposer avec une férocité malvenue, mais du PBT double injection ! Un gros plus pour la durabilité des touches, pour le feeling et l’esthétique puisque ce matériau ne se lustrera pas avec le temps. Toujours en parlant du feeling, les stabilisateurs présents sont lubrifiés en usine, leur conférant ainsi une plongée plus douce, plus droite et surtout bien plus silencieuse. Ces stabilisateur proviennent également de chez Gateron et reprennent le design des Cherry. Enfin, on constate la présence d’une mousse insonorisante placée à l’intérieur du boitier (vous pouvez l’observer dans les rainures de la barre Espace.

Les switchs proposés avec le clavier proviennent de chez Gateron. trois variantes sont disponibles : Blue, Brown et Red, mais le PCB est compatible avec des switchs d’autres constructeurs, qu’ils soient en 3 ou 5 pins. Comme vous pouvez le voir sur la photo précédente, sous la barre Espace on retrouve un switch Gateron Black. Le constructeur a tenu a mettre un switch de la même nature que ceux commandés par l’acheteur, mais plus lourd, juste pour cette touche. Ainsi, si vous commandez un clavier en Gateron Red (45g), vous vous retrouverez comme ici avec un Gateron Black (60g) sous la barre Espace, si vous êtes en Blue (55g), vous aurez un Green (65g) et enfin si vous êtes en Brown (45g), c’est une copie du Holy Panda, le Durock T1 (67g).

Enfin, vous l’aurez remarqué, le Bane dispose d’un important rétroéclairage RGB. Pas seulement situé au niveau des switchs, mais aussi sur un liseré qui parcourt tout le contour du clavier, au niveau du support pour le smartphone, ainsi que sur l’avant du repose-poignets.

 

Test Gaming Gear Champion's Bane

 

Sous les doigts

Feeling

On commence par nos impressions sur l’esthétique du clavier. Ici, on l’assume, on n’est pas spécialement demandeur de RGB et sur ce point, on ne peut pas dire que le Bane nous comblera. Cependant, c’est une simple question de goût et si ce n’est pas du nôtre, on ne peut pas non plus en faire un défaut. Pour le reste, on est vraiment surpris de ce que ce clavier peut proposer en termes de design pour son prix. Repose-poignets amovible et qualitatif, rétroéclairage maitrisé, molette de son en aluminium, il faut tout de même avouer que le clavier est imposant.

Sur la qualité de la frappe, qu’on se le dise, on ne trouvera pas mieux à ce prix et on peut bien évidemment trouver encore moins bien à des tarifs nettement plus conséquents chez la concurrence. Premièrement, c’est la première fois qu’un clavier « gamer » en France, hormis Ducky, a l’intelligence de s’accompagner de touches en PBT (plus précisément ici en double-injection). Le toucher est diablement plus agréable que sur ces saletés de touches ABS que l’on retrouve chez les « grandes marques » qui n’offrent ni durabilité, ni plaisir tactile. Ensuite, les switchs Gateron ont une réputation qui n’est plus à prouver. Pour beaucoup (dont nous), on préfère même les Gateron aux Cherry MX.

Mais surtout, le clavier intègre des stabilisateurs plus qualitatifs qu’ailleurs, des Gateron qui reprennent le design des Cherry, et en plus, ils sont pré-lubrifiés en usine. Un régal pour les touches spéciales (Espace, Entrée, Retour…), qui se retrouves non seulement plus silencieuses, mais surtout plus stables et plus douces. Avec sa plaque supérieure en alu et sa mousse insonorisante, on a un bruit plutôt mat et c’est vraiment agréable. En revanche, on note la présence de ping (bruit de résonance métallique) sur beaucoup d’emplacements de touches alphanumériques. Dommage ! Mais… Parait-il qu’un coup de lubrification des switchs change la donne, en plus de rendre la frappe plus silencieuse de nature… Affaire à suivre.

Fonctionnalités et personnalisation

Le Champion’s Bane intègre un support pour smartphone au dessus des touches principales. Pratique pour pas qu’il traine à proximité d’un malencontreux mouvement brusque de souris ou simplement pour afficher des infos supplémentaires provenant de son smartphone, ou même des applis. On est également assez content de la bande tactile qui accueille des fonctions multimédia, évitant ainsi d’imposer des combinaisons de touches accompagnées d’une double légende sur les touches concernées, mais surtout un repère visuel plus efficace. Les touches tactiles sont réactives et ne posent aucun problème. Enfin, la molette de son, petit bonus devenu très demandé par les joueurs quand il ne s’agit pas plutôt d’un potentiomètre, est aussi fiable et précise qu’elle respire l’intégration de qualité.

En plus des touches multimédia et de la molette de réglage du volume, le Champion’s Bane est personnalisable avec un logiciel. Celui-ci se compose en quatre volets. Le premier permet de régler le rétroéclairage RGB (effets, intensité, vitesse) et ce en fonction de si vous avez installé le repose-poignets ou non. Le second volet permet de réassigner chaque touche une par une, le troisième vous permettra de créer des macros et enfin le dernier permet des rélgages plus poussés, comme le mode jeu (désactivation de la touche Windows et du rétroéclairage du support smartphone et du contour du clavier), le mode flèche pour que les touches ZQSD prennent la fonction des flèches directionnelles, l’anti-ghosting, le refresh rate et… Le debounce time !

Le debounce time ou debounce rate, c’est le délais d’attente entre la détection et la validation de la frappe. Quand on utilise un switch, des contacteurs métalliques se touchent et le contact se crée un micro-rebond entre eux. Pour eviter que chacun de ces chocs soit considere comme une frappe, le debounce rate est la pour imposer un délais de sécurité de quelques millisecondes pour éviter le problème. Ainsi, plus le debounce est bas, plus il est possible que le clavier interprète une frappe comme une double-frappe quand le switch commence à être usé. De fait, dans le temps, pour être certain de ne pas avoir de double frappe involontaire, il vaudra mieux augmenter le debounce, ou changer de switch… Puisqu’ils sont hot swappable ! Mais en attendant la livraison des switchs de remplacement, pousser le debounce à 10, voire 15 ms règlera le problème. Un switch neuf encaisse généralement un debounce à 5ms sans problème.

En savoir plus sur le debounce rate

 

Conclusion

Le Gaming Gear Champion’s Bane représente presque tout de ce qu’un constructeur bienveillant devrait aujourd’hui proposer à ses acheteurs, surtout après des années et des années de démocratisation du clavier mécanique dans le monde du gaming jusqu’à en être devenue la norme. Une construction durable avec des switchs hot-swappable, un maximum de pièces détachées disponibles (connecteur USB, repose-poignets, câble USB, switchs), des touches en PBT double-injection, une mousse insonorisante et le plus inédit à ce jour, des stabilisateurs lubrifiés d’usine ! À côté de cela, une telle qualité de construction et d’assemblage se revaloriserait à quelques dizaines d’euros de plus chez la concurrence. On n’oublie pas que le clavier inclut un repose-poignets et, qu’on apprécie cela ou non, un rétroéclairage RGB conséquent et personnalisable via un software propre et intuitif.

Et avec cette liste de qualités pas souvent énumérées ou alors partiellement chez d’autres marques, on ajoute le fait que le clavier soit disponible en France, en layout ISO-FR et pour la somme de… 149€. Bref, à ce prix-là, il n’y a absolument aucune concurrence à l’heure actuelle.

 

Gaming Gear Champion's Bane
  • 9.5/10
    Qualité de fabrication - 9.5/10
  • 10/10
    Durabilité - 10/10
  • 9/10
    Qualité de frappe - 9/10
9.5/10

Résumé

gaming gear champions baneOn aime :

  • Qualité de fabrication générale (durable !)
  • Touches en PBT
  • Switchs hot-swappable
  • Pièces détachées disponibles
  • Mousse insonorisante
  • Stabilisateurs Gateron lubrifiés
  • Molette
  • Accessoires
  • Le PRIX !

 

On n’aime pas :

  • Présence d’une résonance métallique (« ping ») à certains endroits
  • Faut aimer le RGB, mais c’est avant tout une question de goût

 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ça vous a plu ?

Partagez à vos amis !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer