Après avoir testé plusieurs alimentations et plus récemment un radiateur de la marque FSP, c’est aujourd’hui leur nouveau boîtier, le CMT210 qui passe entre nos mains à la rédaction. Un boîtier de qualité pour moins de 50€ ? C’est ce que nous allons voir !

On vous laisse jeter un œil à nos autres tests de produits du même constructeur :

On passe sans plus attendre à la présentation du bundle et de l’emballage.

[nextpage title = « Emballage et Bundle »]

Bon, c’est un boîtier et les emballages de boîtier sont rarement foufous, c’est pas nouveau. L’emballage de notre CMT210 est relativement classique, un carton brut avec un croquis du boîtier, sa dénomination et le logo de la marque. L’arrière est assez sympathique puisque on y retrouve un plan explosé et légendé du boîtier, permettant de bien cerner toutes les composantes de ce dernier.

boitier FSP CMT210 boitier FSP CMT210

A l’intérieur, on retrouve notre boîtier emballé dans un film plastique et bien protégé par deux blocs de polystyrène.

boitier FSP CMT210
On retrouve avec l’habituelle paperasse et un sachet de vis, fixations et autres passes câbles.

boitier FSP CMT210 boitier FSP CMT210 boitier FSP CMT210

Le boîtier n’ayant aucune entretoise pré-installée de base, on retrouve parmi les accessoires un outil qui permet de fixer simplement vos entretoises aux endroits désirés, le tout avec un tournevis cruciforme.

boitier FSP CMT210 boitier FSP CMT210
On passe maintenant à la présentation de notre boîtier !

[nextpage title = « Présentation du produit »]

Nous voici devant le boîtier ATX. Niveau taille, il n’est pas énorme comme peuvent l’être certain de cette gamme mais il n’est pas minuscule non plus, en somme c’est du moyen tour classique. Sur le panneau gauche est présente une vitre, certes bien plus grande que celle d’un Z11 Plus par exemple, mais à notre goût un peu trop petite. L’autre panneau du boîtier est plein et légèrement en relief vers l’extérieur pour donner plus de place au cable management. Nous avons eu la chance de tester la version rouge, comme vous pouvez le voir sur l’avant du boîtier. Le boîtier existe également en bleu, vert et gris.

;boitier FSP CMT210 boitier FSP CMT210
boitier FSP CMT210 boitier FSP CMT210

L’avant du produit est assez sympathique et propose une énorme surface d’aération puisque son intégralité est ajourée. Sur le bas, on retrouve le logo FSP sur un blason, c’est la première fois que nous voyons le logo de la marque représenté ainsi et nous devons avouer que ça leur va plutôt bien. Sur le haut, on retrouve 1 port USB 2.0 accompagné de 2 ports USB 3.0, 2 prises son (micro et casque) ainsi que les habituels boutons power et reset.

boitier FSP CMT210 boitier FSP CMT210 boitier FSP CMT210

L’arrière du boîtier est ce qu’il y a de plus simple. Un emplacement 120mm avec un ventilateur pré-installé, un emplacement pour l’I/O shield et 7 slots d’extensions. Les adeptes du 4-way, oubliez ce boîtier ! La tôle présente à l’arrière fait un peu cheap à l’aspect mais n’est pas de mauvaise qualité pour autant. On retrouve également l’emplacement pour l’alimentation sur le bas de l’arrière et l’on aperçoit les fixations surélevées, visiblement démunies de tampons anti-vibrations.

boitier FSP CMT210 boitier FSP CMT210
On retire les vis retenant la plaque latérale du boîtier et on inspecte l’intérieur du petit monstre.

boitier FSP CMT210

On retrouve un agencement assez classique avec une cage HDD relativement élevée pouvant accueillir jusqu’à 3 disques durs 3.5″ (et 2.5″). Pas de cache alimentation pour le boîtier , ce qui est un peu dommage, mais de nombreux passe-câbles compenseront l’affaire.

boitier FSP CMT210

Le boîtier ne bénéficie pas d’emplacement pour ventilateurs ni dans le bas, ni dans le haut du boîtier. Par contre, la surface de ventilation à l’avant accueille jusqu’à 4 ventilateurs de 120mm ou 3 ventilateurs 140mm ou encore un radiateur de 360mm push (pas assez de place pour du push/pull).

boitier FSP CMT210 boitier FSP CMT210 boitier FSP CMT210 boitier FSP CMT210
Niveau connectique, rien de nouveau, le panel frontal, la connectique USB 2/3.0, la prise son et les 2 ventilateurs pré-installés.

boitier FSP CMT210

En ouvrant l’avant du boîtier, on s’aperçoit que la face avant est entièrement recouverte d’une mousse ayant un double effet : isolation pour le son et anti-poussière vu que les ventilateurs placés juste derrière sont en aspiration.

boitier FSP CMT210 boitier FSP CMT210 boitier FSP CMT210
L’arrière du boîtier est assez simple, pas de grande surprise, si ce n’est une ouverture assez grande sur la backplate de la carte-mère, pratique pour installer votre refroidissement pour CPU.

boitier FSP CMT210
La largeur entre le boîtier et la porte est un peu étroite, mais devrait permettre de proposer un cable management correct et relativement facile.

boitier FSP CMT210 boitier FSP CMT210

A première vue, malgré quelques défauts comme le manque d’emplacements pour ventilateurs additionnels dans le haut, le boîtier propose de nombreux critères correspondants à un boîtier « budget » pour gamers. On passe faire un tour sur la liste exhaustive des caractéristiques et on passe au montage d’une configuration à l’intérieur.

[nextpage title = « Caractéristiques »]

Caractéristiques :

  • Modèle : CMT210SL
  • Largeur : 200 mm
  • Hauteur : 432 mm
  • Profondeur : 460 mm
  • Poids : 4,676 kg
  • Volume : 39,744 l
  • Longueur max carte graphique : 360 mm
  • Hauteur max ventilateur CPU : 160 mm (mais le Windale 6 – 165 mm – passe !)
  • Longueur max alimentation : 150 mm
  • Format du boîtier : Moyen Tour
  • Matériau : Métal, Plastique
  • Format de carte mère : ATX, Micro ATX, Mini ITX
  • Fenêtre : Oui
  • Compatible Watercooling : Oui (jusqu’à 360 mm)
  • Nombre de slots PCI : 7
  • Nombre d’emplacements 3.5″ : 3
  • Nombre d’emplacements 2.5″ : 3
  • Nombre d’emplacements pour ventilateur(s) arrière : 1 x 120 mm (1x120mm fourni)
  • Nombre d’emplacements pour ventilateur(s) en façade : 4 x 120 ou 3 x 140 mm (1x120mm fourni)
[nextpage title = « Installation »]

La configuration installée à l’intérieur de notre CMT210 est une plateforme Intel 775, voici les détails :

  • Carte mère : ASUS P5Qd Turbo
  • Processeur : Q6600
  • RAM : 4x2go DDR2
  • GPU : GTX 460 GAINWARD
  • Alimentation : FSP AORUM 650W

C’est parti !

boitier FSP CMT210

Installation alimentation :

Une installation classique, comme précisé plus haut, effectivement le boîtier ne propose pas de patins anti-vibration, un peu dommage quand on sait que ça peut être source de nuisances sonores. L’alimentation se fixe avec 4 vis à l’arrière du boîtier.

boitier FSP CMT210

Installation carte mère :

Avant d’installer notre P5Qd turbo, il a fallu installer les entretoises. Étant donné que c’est une carte mère ATX, il a fallu tous les mettre. L’installation s’est passée sans encombre et les fixations correspondent parfaitement aux emplacements de vis sur notre carte mère.

Installation radiateur CPU :

Un peu complexe de fixer un gros bestiau quand on a si peu de place sur le haut du boîtier, il est pratiquement impossible de passer sa main, ce qui nous a valu un petit casse-tête. Mais finalement, le ventirad Windale 6 est en place et passe pile poil dans le boîtier à quelques millimètres près. Et pourtant, le Windale 6 mesure 165 mm de hauteur et le CMT210 indique ne pouvoir accueillir qu’un rad de 160mm de hauteur max ! Bonne surprise donc et c’est mieux pour FSP que ses nouveaux produits soient compatibles !

boitier FSP CMT210

Installation stockage :

Bien que le boîtier propose des emplacements 2.5′ » nous n’avons installé qu’un disque mécanique de 3.5″. Installation simple avec un système de rack et une fixation à vis.

boitier FSP CMT210

Installation carte graphique :

Sans encombre, il a fallu arracher une des équerres encore accrochée au boîtier (seulement deux amovibles de base). Un petit moment de nostalgie qu’on n’aurait pas pensé revivre ! Niveau place, je connais peu de cartes graphiques assez longues pour venir coincer sur l’avant du boîtier .

Câble management :

Le fait que le boîtier ne propose pas de cache alimentation nous inquiétait un peu, d’autant plus que l’alimentation que nous utilisons n’est pas modulaire. On vous laisse admirer le résultat sur les photos du rendu, même si ce n’est pas le cable management le plus parfait possible, on s’en sort plutôt bien ! On apprécie le fond de panier plutôt large permettant de passer les câbles très facilement et la cage HDD que nous avons recyclée pour masquer les câbles en trop.

boitier FSP CMT210 boitier FSP CMT210
Rendu global :

boitier FSP CMT210 boitier FSP CMT210 boitier FSP CMT210
Extinctions des feux :

boitier FSP CMT210 boitier FSP CMT210 boitier FSP CMT210

Comme vous pouvez le voir, avec un peu d’huile de coude et de bonne volonté, notre configuration est correctement installée à l’intérieur, sans trop d’encombres. Pour les curieux qui souhaitent connaître les températures relevées dans ce boîtier, on vous invite à aller faire un tour sur notre test du radiateur Windale 6 puisque les prises de température ont été réalisées dans ce boîtier, vous n’allez pas être déçus.

[nextpage title = « Conclusion »]

Pour conclure avec cette présentation et test de ce boîtier CMT210, on note d’abord plusieurs petits défauts qui viennent entacher son rendu global et jouer sur ses possibles évolutions comme le fait qu’il n’y ait pas de cache alimentation, que l’on ne puisse pas installer de radiateur push/pull ou encore qu’il n’y ait pas d’option d’aération sur le bas et le haut du boîtier.

Ceci dit, on retrouve un boîtier complet répondant à tous les critères que peut avoir un gamer qui ne cherche ni a modder son PC (même si tout est possible dans le milieu), ni à y intégrer un gros watercooling custom avec 4 rad et deux pompes. Le cable management est largement faisable, les sorties de câbles sont d’ailleurs très bien placées. La longueur pour carte graphique est presque illimitée et le boîtier propose tout de même le moyen de fixer jusqu’à 6 disques (3×3.5″ + 3×2.5″).

De plus, une fois les lumières éteintes, le boîtier s’illumine de bleu, ce qui reste toujours sympathique pour un boîtier destiné aux joueurs.

Si l’on compare ce boîtier à ses concurrents dans cette gamme de prix, il s’en sort bien et peut venir talonner les Zalman R1 et autres Fractal Design Focus G sur certains points, comme le fait de proposer un top ouvert. Mais hormis ces deux-là, il n’y à pas grand chose qui pourrait faire de l’ombre à ce CMT210. On se dit que FSP s’en sort même plutôt bien et risque de nous proposer de futur boîtier vraiment intéressant. Aujourd’hui le CMT201 réussi le pari de proposer un boîtier tout à fait correct pour moins de 50€.

Ressenti perso :

Je trouve toujours pénible de faire un cable management propre lorsqu’il n’y a pas de cache alimentation (solution de facilité). La pour le coup et malgré le fait que l’alimentation utilisée soit non modulaire, je suis satisfait du rendu sans trop avoir à m’ennuyer. Cacher les câbles dans la cage 3’’5 est un choix plutôt stratégique et visuellement, une fois la plaque latérale refermée, on ne les voit même plus.

Voir le FSP CMT210 sur :
LDLC

  • 8/10
    Bundle - 8/10
  • 8.5/10
    Design - 8.5/10
  • 8/10
    Qualité - 8/10
  • 6.5/10
    Evolutivité - 6.5/10
  • 8/10
    Performances - 8/10
7.8/10

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer