Un produit original aujourd’hui à la rédaction, il s’agit du BassMe par le fabricant français du même nom, un caisson de basse personnel pour casque que l’on connecte soit en Bluetooth à sa source audio, soit en jack. Le tout est combinable avec un casque hi-fi, gaming ou VR. Allez, on se lance pour ce micro-test !

macfay hardware bass me

Caractéristiques techniques du BassMe

  • Constructeur : BassMe
  • Modèle : BassMe
  • Type : Caisson de basses
  • Puissance : 26W
  • Connectique : BlueTooth
  • Autonomie : 6h
  • Poids : 310 gr
  • Garantie : 2 ans
  • Prix : 129€

Retrouvez le BassMe chez Stealth Gamer

Le BassMe

Le BassMe est livré dans un packaging assez soigné et propose un bon nombre d’accessoires avec lui. On note la présence d’une seconde « sangle » plus petite pour s’adapter à différents gabarits, un cordon jack 3.5 mâle/mâle, un cordon USB pour recharger l’appareil et une rallonge jack avec une molette de réglage du volume.

Le BassMe se distingue plus par ses fonctionnalités que par son esthétique, que l’on peut qualifié de plutôt réduit au fonctionnel qu’au véritable objet de design. Simplement gris foncé mat, avec le logo imprimé sur un badge en aluminium brossé tout de même à l’avant pour égayer un peu le tout.

Test Bassme

Sur le côté droit, on y voit dans l’ordre le bouton d’allumage de l’appareil, la sortie son pour votre casque, le port USB de recharge et l’entrée audio, toujours en jack. À noter que le BassMe peut également se connecter en Bluetooth à votre source audio en même temps que votre casque pour éviter d’avoir des câbles partout.

Test Bassme

L’arrière de l’appareil vous propose plusieurs crans de réglage de hauteur de la sangle, un bouton de réglage des basses pour un mode plus avancé et ce qui nous intéresse le plus, le module de basses qui transmet ses dernières physiquement lorsqu’il est en contacte avec votre cage thoracique.

Test Bassme

À l’usage

Dans un premier temps, il faut outrepasser le design du BassMe et bien se lancer en se disant qu’il s’agit-là d’un appareil destiné à épaulé votre set-up audio. On ne s’attendait à rien et n’avions tout simplement aucune demande particulière au sujet de son allure, mais il est vrai qu’il parait un peu austère. Toujours est-il que ce n’est pas un point réellement important, surtout qu’il s’agit du premier modèle du constructeur et que la priorité était plus orientée sur la bonne qualité de ses fonctions. Sachez tout de même que le BassMe est disponible en plusieurs coloris : noir, rouge, bleu, doré et qu’il y a une version spéciale pour les dispositifs Apple.

Bref, nous avons essayé le BassMe dans diverses situations. La première, en musique. On accorde donc l’appareil à notre bonne et impérissable Asus Xonar Essence STX et au bout du parcours, un AKG K530 dont on connait déjà la générosité des basses. Les premiers instants sont assez curieux, l’effet est réellement percutant mais on ne peut pas savoir s’il est par exemple, possible d’assigner une musicalité particulière aux sensations reproduites, s’agissant véritablement de vibrations plutôt que d’émissions de fréquences de son. Toujours est-il que oui, les basses sont évidemment plus présentes et que l’on a l’impression d’avoir un système 2.1 physique, donnant clairement un peu de volume et de hauteur à l’expérience, mais toujours sans parler de… musicalité. C’est étrange. En fait, il aurait fallu pouvoir tester d’autres appareils du même type pour le déterminer. De notre point de vue, c’est donc fonctionnel, mais ce n’est apriori pas pour la musique que le BassMe serait le plus pertinent. Dernière chose : Le BassMe n’enlève pas les basses de votre casques, il capte simplement la vie de ces fréquences pour impulser les siennes au même moment.

En jeux, là c’est beaucoup plus rigolo. Les sensations sont plutôt bien retranscrites dans la majeure partie des cas ! Les coups de feu, les scènes d’action en général, tout y passe ! Le BassMe donne réellement beaucoup de profondeur et de la spatialisation aux diverses scènes. Bien évidemment, certains type de jeux comme les RPG au tour par tout, les jeux de plateau ou autres n’auront pas beaucoup à gagner à s’accoupler avec ce genre de dispositif, mais pour les jeux de shoot et d’action, c’est assez percutant et sympa à vivre. Attention tout de même pour les jeux multijoueurs en ligne, si vous avez un team mate qui a la voix un peu trop grave, certaines de ces fréquences passeront par le BassMe et c’est un peu gâcher le plaisir. Pour les films, c’est pareil que pour les jeux. Il faut évidemment privilégier les films d’actions, le spectacle, aux films d’auteur ou contemplatifs.

 

Conclusion

Le BassMe est clairement un accessoire original qui mise sur l’expérience : amusant, vraiment, mais pas que ! Il permet surtout une immersion plus sensorielle. Comme dit précédemment, il est surtout conseillé pour les films et jeux vidéo d’action. En musique, les amateurs de haute fidélité n’y trouveront pas leur compte, bien que l’expérience soit tout de même originale à vivre. Bref, le BassMe est un produit surprenant, pas adapté à tous les usages et à tout le monde, mais pour ceux qui ont l’occasion d’en acquérir (ou d’en offrir ?) un, c’est validé par la rédaction !

 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ça vous a plu ?

Partagez à vos amis !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer