On revient avec Aukey, qui nous propose cette fois de tester pour vous leur dernière souris gaming sortie dans leur catalogue : la Aukey GM-F1. Une petite souris pour droitier mais aux dimensions contenues, incluant un rétroéclairage RGB qui embarque un capteur optique Pixart PMW3325. Voyons voir ce qu’elle a dans le ventre !

Caractéristiques

  • Constructeur : Aukey
  • Modèle : GM-F1
  • Type : Souris filaire
  • Rétroéclairage : Oui (RGB)
  • Capteur optique : Pixart PMW 3325
  • DPI : 600 à 5 000
  • Tracking : 100 IPS Max
  • Accélération : 20G
  • Nombre de boutons : 7
  • Durée de vie : 20 millions de clics
  • Dimensions : 123 × 66 × 39 mm
  • Poids : 106 grammes
  • Garantie : 2 ans
  • Prix public : Environ 35 euros

La souris

Qui dit petit prix, dit petit packaging, c’est la règle de base. Reste que le soin apporté, visuellement parlant, à la boite de la souris reste tout à fait moderne, sobre et élégant. À l’avant, un visuel de la souris avec le logo du constructeur et la dénomination du produit. À l’arrière, un visuel e, vue du dessus de la souris, accompagné des caractéristiques principales. En revanche à l’intérieur, la souris est simplement protégée par une poche… Aucun moule en plastique pour la protéger. Par contre, que ce soit volontaire ou pas, ça a le mérite d’être plus écologique.

Test Aukey GM F1
Test Aukey GM F1 Test Aukey GM F1

 

Niveau accessoires, eh bien pas grand chose. On a juste la notice et le mémo de conditions de garantie.

Test Aukey GM F1

 

Deux points points au niveau du cordon, et un mauvais. En premier lieu, on a le droit à une protection sur la fiche USB. Celle-ci est d’ailleurs plaquée or. Mais… c’est un cordon tressé. Les possesseurs de tapis souples en tissu n’apprécieront pas forcément s’ils ne disposent pas un élévateur de câble, accessoire qui représente un petit surcoût et qui ne coïncide pas avec l’approche « budget »…

Test Aukey GM F1 Test Aukey GM F1

 

Cette GM-F1 se présente bien, plutôt très bien même. Pour un prix contenu, elle offre une qualité de fabrication bien plus que satisfaisante et un usinage d’un tout aussi bon niveau. Pas d’ébavurage, des matériaux propres et qui semble solides. Ce n’est visuellement pas très marqué, mais elle est destinée aux joueurs droitiers. D’une part par les boutons latéraux uniquement situés à gauche, et d’autre part mais cette inclinaison vers la droite, discrète mais sensible en prise en main.

Test Aukey GM F1
Test Aukey GM F1 Test Aukey GM F1 Test Aukey GM F1 Test Aukey GM F1

 

Côté glisse, la GM-F1 propose trois patins : deux petits situés à l’avant et un troisième plus large situé à l’arrière.

Test Aukey GM F1

 

Quelques photos supplémentaires :

Test Aukey GM F1 Test Aukey GM F1 Test Aukey GM F1 Test Aukey GM F1 Test Aukey GM F1

 

Au niveau de l’éclairage RGB, contrôlable par le logiciel maison G-Aim Control center, on a le trois à 4 zones distinctes, regroupées par deux :

  • D’une part, le logo et la molette qui témoignent du niveau de DPI (personnalisable en valeur et en couleur),
  • D’autre part, l’arrière de la souris et les deux zones situés sous les deux boutons principaux, personnalisables également.
Test Aukey GM F1 Test Aukey GM F1

 

Cette souris offre une prise en main pour droiter, mais des dimensions contenues. Il n’y a (malheureusement) que très peu de souris de ce type sur le marché. Aussi, face à une Zowie EC-2A, elle s’en sort très bien. La hauteur est moins prononcée, au profit d’une sensation de largeur plus prononcée.

 

Test Aukey GM F1 Test Aukey GM F1 Test Aukey GM F1

Le soft

La souris s’accompagne d’un logiciel maison, le G-Aim Control center, afin d’accéder aux paramétrages de la souris. Une présentation sobre et efficace et un poids léger, c’est parfait. Ce logiciel de contrôle unifié des périphériques Aukey a donc détecté notre exemplaire de test immédiatement, lequel nous propose d’ailleurs d’accéder aux paramétrages.

Test Aukey GM F1

Il est donc possible de réassigner la fonction de chaque bouton de la souris, mais aussi d’éditer des macros, de régler les paliers de DPI, du polling rate et bien entendu, du rétroéclairage RGB. Pour ce dernier, comme nous le disions précédemment, deux zones d’éclairage sont à paramétrer séparément. Le logo et la molette indiqueront donc le niveau de DPI choisi par l’utilisateur, où les couleurs sont d’ailleurs personnalisables. En revanche, le mode d’éclairage de ces deux zones ne l’est pas, le rétroéclairage est uniquement statique.

Mais pour les zones de rétroéclairages situées sous la souris et sous les boutons principaux, vous aurez le droit à plusieurs modes : statique, néon, arc-en-ciel, breathe et désactivé. L’intensité de l’éclairage est également paramétrable.

Test Aukey GM F1

Test Aukey GM F1

Test Aukey GM F1

Impressions

Côté qualité de fabrication, pour le prix il n’y a rien à redire. Comme déjà évoqué, la souris est bien construite, les matériaux sont bien en adéquation avec le prix demandé, voire même un cran au dessus. La molette a tout ce qu’il faut pour elle : précise, silencieux, rapide, large comme il faut et les crans sont bien marqués. Pour les boutons principaux, on est entre le Huano et le Omron, donc c’est extrêmement universel et c’est un bon point. Peut-être que les boutons latéraux auraient gagné à avoir des dimensions légèrement plus grandes. Mais à part ça, vraiment aucun problème en vue !

Côté ergonomie, cette Aukey GM-F1 propose quelque chose d’assez singulier. À mi-chemin entre la Zowie EC-2A pour ses dimensions contenues et une prise en main très tout terrain du type SteelSeries Rival 310 en plus petit, avec le côté un peu plus nerveux de la Dream Machines DM1 FPS, on obtient des sensations plus que satisfaisantes tout en conservant l’agréabilité d’une souris pour droitier. La glisse est tout à fait honorable sur un tapis en tissu et est encore meilleure sur un tapis rigide. On regrette cependant que la souris ne soit pas un peu plus légère et que le câble soit tressé. Enfin, le capteur Pixart PMW 3325 est ici très bien implémenté. Aucun souci de LOD ou de tracking. Sa vitesse d’accélération, même si elle ne bat pas des records et se trouve même en retrait des performances des capteurs plus actuels, correspondra à 90% des usagers.

Enfin, côté logiciel, Aukey nous a pondu un soft léger, réactif, lisible et bien pensé. Nous n’avons rien à redire là-dessus. On aimerait que certains constructeurs puissent en faire autant.

Conclusion

Qu’ajouter de plus sur cette souris ? Elle possède de très nombreux aouts : une prise en main agréable et consensuelle, des dimensions bien pensées, une glisse plutôt bonne, un suivi logiciel complet et une bonne qualité de fabrication, le tout avec un capteur optique qui tient très bien la route et un prix très attractif. Aukey propose là un très bon rapport qualité-prix. On aurait cependant aimé une souris un peu plus légère.

Mais vraiment, le câble tressé, en 2019 ce n’est plus concevable. On sait tous que ça s’effiloche avec le temps et que les frottements sont désagréables, surtout sur un tapis de souris en tissu qui peut d’ailleurs, s’abîmer à cause de cela. Sans cela, c’était une petite médaille d’or que nous aurions attribué à cette Aukey GM-F1 !

Aukey GM-F1
  • 9/10
    Qualité de fabrication - 9/10
  • 8.5/10
    Ergonomie / Design - 8.5/10
  • 9/10
    Software - 9/10
  • 8.5/10
    Glisse - 8.5/10
8.8/10

Aukey GM-F1

encart Aukey GM-F1On aime :

  • Prise en main intéressante
  • Glisse satisfaisante
  • Logiciel léger, lisible et efficace
  • Qualité de fabrication

 

On n’aime pas :

  • Aurait pu être un peu plus légère à notre goût (avis strictement personnel)
  • LE CÂBLE TRESSÉ !
Envoi
User Review
0 (0 votes)

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer