Nous testons aujourd’hui le casque 7.1 virtuel CH55 de chez Abkoncore, un casquequi se veut léger tout en intégrant un rétroéclairage RGB et des vibrations. Trop de fonctionnalités à prix compact ? Voici notre avis pour ce casque présenté à moins de 50€.

macfay hardware abkoncore

Caractéristiques

  • Constructeur : Abkoncore
  • Modèle : CH55
  • Type : Combiné casque/micro Circum-auriculaire
  • Dimensions hauts-parleurs : 50 mm
  • Impédance :
    • Écouteurs : 32 Ω
    • Micro : 2.2 KΩ
  • Plage de fréquences :
    • Écouteurs : 20 Hz – 20 kHz
    • Micro : N/C
  • Sensibilité :
    • Écouteurs : 112 dB (± 3 dB)
    • Micro : -42dB (± 3 dB)
  • Connectique : USB
  • Poids : 270 grammes
  • Garantie : 2 ans
  • Prix public conseillé : 49€

Le casque

Le Abkoncore CH55 est livré dans son plus simple appareil, dans une boite semi-transparente où le reste est orné principalement de gris, de rouge et d’un peu de blanc. Pas de doute possible, on reste sur une esthétique gaming. On passera sur les accessoires, réduits à un simple guide papier et un CD (oui oui, un CD) d’installation.

Le casque arbore une esthétique à notre sens très plaisante, à la fois racée et sobre. La forme des oreillettes rappelle celle d’oreilles, l’arceau est épais et les renforts aussi.

Le micro n’est pas détachable, mais sa tige articulée en métal propose un maintien rigide tout en étant facile à manipuler. Petit gadget, le bout du micro est éclairé de rouge assez pâle, tout ce qu’il faut pour le voir dans le noir sans qu’il devienne une source lumineuse gênante.

Test Abkoncore CH55

Chaque oreillette est frappé d’un logo entouré d’un liseré pourvu d’un rétroéclairage RGB. Malheureusement il n’y a qu’un seul mode d’éclairage : fixe, sans possibilité de l’éteindre.

Test Abkoncore CH55

Les mousses qui protègent les hauts-parleurs de 50mm sont recouvertes d’un similicuir doux et confortable.

Test Abkoncore CH55

L’arceau, en deux parties, est large et donne une très bonne impression de qualité. On note la présence de renforts ici et là pour assurer une bonne durée de vie.

Enfin, un long câble unique qui se termine par une fiche USB plaquée or intègre une télécommande pour régler divers paramètres, comme le volume, l’activité du microphone, l’activation ou non de l’effet 3D et des vibrations.

À l'usage

Dès qu’on le pose sur la tête, le CH55 présente directement son meilleur des atouts : son confort. D’une part il est léger, mais il propose un bon maintien malgré son poids-plume grâce à une ergonomie des oreillettes pertinente et un arceau qui exerce une pression très équilibrée de manière à proposer l’un des meilleurs compromis possible entre maintien et légèreté. Indéniablement, c’est réussi. Le CH55 est également bien construit. Le double arceau est robuste et s’ajuste très bien à la morphologie du crâne en respectant le confort évoqué juste à l’instant. Les matériaux ne posent aucun problème ni à l’œil ni sur le plan qualitatif, avec des plastiques mats et quelques parties métalliques qui font bon ménage. Le câble est épais et solide mais se veut tout de même tout ce qu’il y a d’assez souple pour installer votre casque où vous voulez sur votre bureau, sans que son poids ne tire dessus. La télécommande y est bien intégrée et répond sans latence. Pareil pour la tige du micro, flexible certes, mais ne bouge plus une fois sa position choisie. Dans l’ensemble, on est réellement conquis.

C’est surtout au niveau des fonctionnalités que le CH55 mène plusieurs combats sans avoir les bonnes armes. On vous rassure tout de suite, il n’est pas exempt de qualités. En mode stéréo en jeux, l’immersion est bonne (rappelons que l’on parle d’un casque vendu une cinquantaine d’euros) et la spatialisation est assez précise, le tout dans un rendu sonore plutôt chaleureux. D’ailleurs, en musique et en films, le casque se débrouille très bien avec une largeur de scène assez plaisante. Après, avec une plage de fréquence de 20 Hz – 20 kHz, il ne faut pas s’attendre à une grande extase audiophile, mais ce n’est pas le propos du casque. C’est juste qu’on a vu tout aussi bien sur des casques vendus légèrement plus chers.

Puis on arrive à l’envers du décor. Qu’on se le dise très franchement, on n’a jamais accroché au principe du système de vibration dans les casques. Un gadget qui ajoute un coût qui ne change rien à la vie. Maintenant qu’on a grogné, on va passé au son 7.1 virtuel. Nous n’avons pas été spécialement conquis par ce mode, dénaturant parfois le son avec quelques froideurs et surtout qui n’est parfois pas cohérent avec la scène, notamment dans les distances.

Enfin, côté logiciel, on a pas mal de fonctionnalités intéressantes, comme un equalizer (qui répond plutôt bien d’ailleurs), une présélection de scènes et le volume du micro et une fonction ENC (Electronic Noise Cancellation) pour ce dernier, qui fonctionne très bien. La voix prend du volume et de l’espace. En revanche, la dernière fonction baptisée « Voice Magic » est infâme pour les oreilles des autres. À la limite, l’effet « Monster » est drôle, le reste… Mais ce n’est qu’une question de goût, on vous l’accorde.

Conclusion

Ce Abkoncore CH55 est frustrant. D’un côté, il est indéniablement confortable, semble solide, plutôt agréable à l’œil même le RGB n’est pas personnalisable, propose une suite logicielle complète avec un equalizer suffisamment précis pour le driver et offre un bon rendu en stéréo, notamment en multimédia.Le micro est facile à manier et la technologie ENC devient indispensable dès lors qu’on y a goûté.

De l’autre côté, le 7.1 virtuel n’est pas convaincant, nous ne sommes pas du tout emballés par les vibrations de manière générale et il y a des fonctionnalités inutiles dans le logiciel. On se dit simplement que ce CH55 aurait été un tueur si ces fioritures avaient été tout simplement retirées pour miser encore un peu plus sur la qualité de son en stéréo.

Reste que pour un prix public conseillé de 49€, on est sur un rapport qualité/prix assez satisfaisant en stéréo mais dans un secteur concurrentiel difficile pour qu’il s’en démarque totalement.

Casque/micro Abkoncore CH55
  • 9/10
    Confort - 9/10
  • 8.5/10
    Qualité de fabrication - 8.5/10
  • 7.5/10
    Qualité de son - 7.5/10
  • 8.5/10
    Suivi logiciel - 8.5/10
8.4/10

Résumé

On aime :

  • Confort et légèreté
  • Qualité de fabrication au-dessus de la moyenne
  • Performances honnêtes pour le prix en stéréo
  • Micro de bonne qualité
  • Plein de fonctionnalités

 

On n’aime pas :

 

  • Trop de fonctionnalités :
    • Le 7.1 virtuel peu convaincant
    • Vibrations très gadget
    • RGB non personnalisable
  • Des options inutiles dans le logiciel
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer