Au tour de G.Skill de céder à la mode et de proposer ses Trident Z RGB. Vous l’aurez compris, le constructeur ajoute une touche de personnalisation à ses haut-de-gamme Trident Z.

G.Skill Trident Z RGB

G.Skill Trident Z RGB, à part ça quoi de neuf ?

Pas besoin de discutailler longuement autour du produit, les spécifications techniques n’ont l’air en rien changées par rapport aux Trident Z 4266 Mhz déjà présentes sur le marché. Ainsi, le kit présenté fonctionne sur des CAS de latence de 16-26-26-46 pour un voltage de 1,4 V. Les dimensions n’ont – apriori – pas changé non plus et les barrettes mesureraient toujours 44 mm de hauteur.

G.Skill a cherché à combiner l’éclairage RGB avec un impact minimal sur les performances de la DDR4. Conçue avec un PCB 10 couches et des puces IC faites à la main afin d’améliorer les performances d’overclocking, la série Trident-Z RGB serait capable d’atteindre une vitesse de 4266 mhz.

Comme toutes les mémoires G.Skill, la Trident-Z RGB est rigoureusement testée selon des méthodes d’essai brevetées enfin de garantir la fiabilité et la meilleure qualité possible. Elle est également garantie à vie limitée et bénéficie par ailleurs d’un support XMP 2.0 pour un overclocking facile et une configuration simple du BIOS.

Bon, que l’on soit fan ou pas du RGB, il faut tout de même apprécier ici la qualité du rendu des couleurs de ce kit. Grâce à l’utilisation d’un plastique transparent semi-opaque, la lumière diffusée donne un rendu un feutrage très agréable à l’œil.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

 

Le système de rétro-éclairage se contrôle via un logiciel maison et ne nécessitera ni alimentation additionnelle, ni quelconque connecteur d’ailleurs.

Le constructeur n’a pas encore annoncé de fiche technique officielle, ces informations sont donc à prendre comme telles pour l’instant. Pas de date de disponibilité précise ni de fourchette tarifaire, nous savons juste que ces Trident Z RGB seront disponible dans la deuxième moitié du mois de janvier, l’application de contrôle elle, arrivera en février prochain. Reste à savoir si cette dernière sera compatible avec les softs des constructeurs de cartes graphiques, de solutions de cooling ou de cartes-mères histoire d’harmoniser l’éclairage des composants en un seul soft… Parce que là, ça commence à faire beaucoup. A quand un disque dur RGB ? Un connecteur SATA RGB ? A moins que G.Skill prévoit d’investir ces marchés ?!

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer