Nous vous les avions annoncées il y a quelques mois lorsque la marque les avait présentées, voici les alimentations FSP Hydro PTM+ à refroidissement liquide ! C’est aujourd’hui une réalité et elles sont disponibles sur le marché français, mais à quel prix ? Et bien, il faudra compter pratiquement 700 € pour s’offrir ce petit bijou de technologie sans aucune concurrence, comprenant un bloc de refroidissement Bitspower et un rétro-éclairage RGB !

FSP Hydro PTM+ 1200W

Pour le lancement de ce produit, la marque frappe fort en proposant un bundle en partenariat avec Bitspower et Cablemod, comprenant un kit complet de rallonges gainées pour sublimer votre configuration et un combo radiateur+ventilateur 120 / pompe / réservoir pour refroidir votre alimentation. Ce bundle est disponible uniquement en 500 exemplaires pour la planète entière, soyez rapide !

FSP Hydro PTM+ 1200W

FSP and Bitspower have created « First 500 Units Limited Edition! » The limit edition includes the FSP stylish sleeved cables and the Bitspower AIO water-cooling kit.

FSP Hydro PTM+ 1200W

Un bloc électrique refroidi par de l’eau, il suffisait d’y penser ! Retrouvez plus d’informations ici.

Source : communiqué de presse FSP

2 Commentaires

  1. Oui, le refroidissement des réacteurs peut poser problème d’autant plus que le réacteur n’a pas de tour de refroidissement. Dans ce cas, les quantités d’eau prélevées puis rejetées sont considérables : 50 m3 d’eau par seconde. Même EDF reconnait que ce pompage des circuits de refroidissement est responsable de la mortalité de centaines de tonnes d’organismes aquatiques par an, poissons juvéniles ou adultes, crustacés ou autres. Chaque pompe de circulation est associée à un tambour filtrant de 15 mètres de diamètre, recouvert d’un tamis métallique de maille carrée de 3 mm. Il y a les organismes qui passent à travers, puis qui transitent une vingtaine de minutes dans le circuit de refroidissement avant d’être rejetés, morts, ou vivants et souvent mourant peu après (fortes pressions, élévation de température de plus de 10°C). Quant aux organismes plus gros, ils sont happés par la pression de l’eau, plaqués sur le tamis du tambour, récupérés par les rampes de lavage et rejetés, morts ou vifs. Nucléaire mortifère… Congolais, choisissez donc la vie ! Le soleil, l’eau, le vent !

    Réponse
  2. Thanks a Ton MacFay !

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ça vous a plu ?

Partagez à vos amis !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer