Un épisode assez spécial qui nous rassemble ici, puisqu’il s’agit d’un test double de produits nous venant de chez Ikko. D’un côté, le casque intra-auriculaire Ikko OH7, une diable symétrique proposé à 1049€, de l’autre, un récepteur Bluetooth approprié, le ITB05, proposé à environ 139€. On vous raconte tout !

macfay hardware ikko audio

Caractéristiques

 

Ikko OH7

  • Type : Casque intra-auriculaires
  • Sensibilité : 105 dB
  • Impédance : 90 Ω
  • Fréquences : 20 Hz – 40 kHz
  • Hauts-parleurs : Nano-carbone
  • Connectique : MMCX
  • Accessoires :
    • Deux câbles Cuivre OCC / Cuivre OCC plaqué argent :
      • Connecteur Jack 3.5mm asymétrique
      • Connecteur Jack 4.5mm symétrique
    • Adaptateurs symétrique Jack 4.4mm femelle vers Jack 2.5mm
    • Embouts :
      • Mousse : 3 paires
      • Silicone : 6 paires
    • Housse de transport en cuir
  • Garantie : 2 ans
  • Prix public conseillé : 1049€

 

Ikko ITB05

  • Type : Récepteur Bluetooth audiophile
  • Format : Tour de cou
  • Puces : Double DAC AK4377
  • Sortie : Symétrique
  • SNR : 120 dB
  • Bluetooth : 5.0 SBC, AAC, aptX, aptX HD
  • Échantillonnage max : 48 kHz
  • Connectique : CIEM 0.78
  • Autonomie : 9h
  • Garantie : 2 ans
  • Prix public conseillé : 139€

 

Le casque et le récepteur

Ikko OH7

Le casque est proposé dans un emballage soigné aux allures nobles. On aurait peut-être, pour le tarif proposé, demandé des matériaux plus premium, pour le style. Mais cela reste esthétique et superficiel. Les écouteurs sont placés dans un bel écrin, accompagné d’un pin’s, d’une sacoche de transport et de pas moins d’une dizaine de paires d’embouts pour convenir au mieux aux préférences et morphologies des utilisateurs.

Le casque est proposé avec deux câbles différents : un avec un connecteur Jack 3.5mm asymétrique, un autre avec un connecteur Jack 4.5mm symétrique et un adaptateur 4.5 vers 2.5 mm.

Les écouteurs disposent quant à eux, d’une connectique MMCX. De discrets codes couleurs à ce niveau viendront indiquer s’il s’agit de la droite ou de la gauche. Leur design doré mat et les mouleurs confèrent un esthétisme résolument luxueux !

Ikko ARC ITB05

Le récepteur Bluetooth Ikko ITB05 est livré dans un emballage plus consensuel. Il est fourni avec un câble USB-C vers USB-A pour la recharge de l’appareil, une notice et une housse de transport.

Chaque extrémité bénéficie d’un beau design brillant, tandis que l’arceau tour de cou propose un similicuir cousu visuellement très sympa. Sur la droite, on a les différents boutons de contrôle, ainsi que le port USB-C pour la recharge. La connectique aux écouteurs se fait également avec du MMCX.

À l'écoute

Ikko OH7

Qu’on se le dise de suite, le Ikko OH7 est clairement un produit flatteur qui a sa part d’irrationalité. Oui, c’est un excellent casque, réellement, une tuerie en fait. Mais évidemment, le prix est quelque part démesuré. L’expérience audiophile qu’il propose n’est en presque absolument rien critiquable. En réalité, tout est remarquable. Le Ikko OH7 ne propose pas seulement des qualités techniques de haute voltige, il est aussi très doué pour donner une seconde lecture, une vive émotion à chaque note qui passera dans vos oreilles.

On commence par le design. Entièrement faits en cuivre et poli à la main, c’est assurément une esthétique par ailleurs hautement réussie. Évidemment, c’est un travail d’orfèvre qui se répercute sur le prix. Aurait-on pu avoir ces intras avec la même fiche technique et un design plus conventionnel pour un prix inférieur ? Oui. C’est là que commence la part d’irrationalité de ce produit. Mais le constructeur sait clairement s’y prendre avec nos sentiments. Déjà parce que le nombre d’accessoires, notamment des embouts, est plus que complet, mais aussi parce qu’ils sont qualitatifs. Il n’y a qu’à voir de plus près les deux câbles fournis et leur construction impeccable pour comprendre rapidement que Ikko ne se moque ici de personne.

D’un point de vue musicalité, on est tout de suite alpagué par les basses extrêmement profondes, généreuses et chaudes mais qui, diable, DIABLE, n’auront jamais l’outrecuidance de se mêler avec les graves pour se déformer entre elles. Une faculté vraiment difficile à croire, et pourtant ! Après de nombreuses heures d’écoute sur des morceaux « pièges », pas de doute possible, elles ont un talent naturel et inébranlable, incluant agilité, force et soutien.

Les fréquences mediums bénéficient elles d’une très bonne transparence et apportent beaucoup de richesse et de précision aux instruments concernés, mais aussi dans les voix. Un sentiment de plénitude constant avec un rythme toujours autant respectueux que naturel, il y a là un diabolique travail de propreté sur ces fréquences. Elles proposent deux qualités très recherchées : la linéarité (comprendre, une stabilité dans son traitement) couplée d’une musicalité très naturelle.

Les aigus viennent conclure ces premières impressions avec un grand dévouement à proposer une expérience haute fidélité absolument exquise. La superbe capacité à s’étendre pour une souplesse et une justesse impeccables donnent un souffle de vie spontané et envahissant. Des tonalités quelque part neutres, mais dont l’impact fait clairement ses preuves. Pas de pics, pas de fatigue, tout est sous contrôle. Il n’y a absolument rien d’autre à faire que de se laisser porter.

Ikko ARC ITB05

Esthétiquement, le rendu de ce récepteur Bluetooth tour de cou est vraiment sympa. Les finitions sont très bonnes, notamment les coutures sur le similicuir, cousu à la main, qui renforce cet aspect premium. La construction est réellement solide, tout en proposant une souplesse équilibrée dans l’arceau. Cependant, les câbles audio qui sortent des embouts ne bénéficient pas d’un traitement hautement qualitatif, simplement dans la norme.

D’un point de vue technique, on regretterait presque le LDAC ne fasse pas partie des codecs embarqués. Cependant, leur absence est tout à fait acceptable pour le prix demandé. Pour ce qui est de l’autonomie, c’est tout pareil, on reste dans la norme, c’est à-dire entre 8h et 9h selon votre usage, mais au vu du « gabarit », on aurait pu s’attendre à une batterie un peu plus conséquente. Rappelons toutefois que le ITB05 embarque deux DAC et que forcément, la consommation énergétique est impactée.

Pour ce qui est de sa musicalité, on est franchement très surpris de ce que ce petit Ikko ITB05 est capable de donner. Avec un prix contenu et des finitions aussi agréables, on devrait presque se dire qu’on ne mérite pas autant de qualité. La scène musicale est clairement bien respectée : les instruments bénéficient d’un placement naturel avec une agréable cohésion entre eux. Il y a une nette fluidité dans les mouvements, en revanche on aurait apprécier des basses légèrement plus punchy pour soutenir les graves qui pourraient, quelque part, souffrir d’un peu trop de rondeur. Les mediums eux, ont une restitution assez qualitative. Pas de débordement, tout reste à sa place avec une propreté plus qu’adéquate. Les aigus sont à la fois clairs et doux et pourtant bien présents. Impossible de les fondre, mais à aucun moment on ne peut souffrir d’agression de leur part, il y a là une prestance tranquille et hautement satisfaisante. Ils manqueraient cependant d’un plus plus de spatialisation pour donner plus de profondeur à l’image stéréo, si l’on devait commencer à être réellement tatillon. Mais pour le prix, il n’y a vraiment pas de quoi s’alarmer, au contraire. En soit, le Ikko ITB05 constitue un parfait compagnon au OH7. Tiens donc !

 

Conclusion

Premièrement, que retenir du Ikko OH7 ? Que c’est évidemment et indéniablement un excellent casque. Ses prestations offriront à son propriétaire une expérience hi-fi de haute voltige avec un soutien inconditionnelle. Même avec des basses assez présentes, aucun moyen de se plaindre de la place qu’elles occupent dans le spectre, tant celui-ci est immensément profond. Pour le reste, ce n’est que du bonheur. De la vivacité dans les graves, de la linéarité exemplaire dans les mediums et des aigus précis, doux, naturels et aérés, le tout dans une musicalité très respectueuse. Évidemment, le prix inclut la hype et le traitement du polissage des écouteurs à la main, en plus du caractère inédit du casque. Forcément, le rapport performances/prix a une part d’irrationalité, et encore que. Pour ceux qui recherchent les intras ultimes, ce casque symétrique s’impose tranquillement avec son lot d’originalité comme l’un des choix à considérer.

medaille dor macfay hardware

Évidemment, il faut bien accompagner un tel casque. Pour cela et pour ceux qui sont en recherche de sans-fil, le Ikko ARC ITB05 s’impose comme un choix évidemment pertinent, puisque prévu pour sur le plan technique. Oui, mais cela ne fait pas tout. Ikko ne propose non seulement pas ce récepteur Bluetooth comme un simple accompagnateur « pour que ça fonctionne ensemble ». Même si l’autonomie « pourrait » être un brin améliorée, les qualités musicales sont elles réellement présentes, en plus du grand soin apporté aux finitions et de manière générale, du design.

medaille dor macfay hardware

 

  • Ikko OH7
  • Ikko ARC ITB05
4.8

Résumé

On aime :

  • Ikko OH7 :
    • La qualité de son exceptionnelle
    • Confort
    • Finitions
    • Accessoires fournis
  • Ikko ARC ITB05 :
    • Très bonnes prestations musicales
    • Qualité de construction

 

On n’aime pas :

  • Ikko OH7 :
    • Prix
  • Ikko ARC ITB05 :
    • Autonomie juste moyenne

 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ça vous a plu ?

Partagez à vos amis !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer