Lundi s’est tenue la conférence Nvidia avec Jen-Hsun Huang (Directeur Général et co-fondateur de NVIDIA) pour orateur.

Alors que s’est-il dit lors d’un des événements les plus attendus par les joueurs du monde entier ?

Y a-t-il enfin eu une date dévoilée pour la sortie des futures series 11X0 ?

La réponse est malheureusement : non mais nous allons y revenir !

Il est bon de diviser cette conférence en 2 points, l’un concerne le monde du « gaming » et l’autre est plus orienté business to business avec pour finalité une application pratique des nouvelles technologies pour l’utilisateur privé donc vous et moi de manière indirecte.

Commençons par le jeu vidéo !

Jensen entame son discours par une présentation comparative entre les anciens PC portables gaming et les nouveaux équipés de la technologie Q-MAX.
Il revient notamment sur le gain non négligeable de poids et sur la finesse que permettent ces cartes graphiques.

Conférence Nvidia Computex Tapei 2018
(à gauche une carte graphique Geforce GTX de PC de bureau, à droite un PC portable Asus ROG équipé d’une carte graphique Q-MAX)

Conférence Nvidia Computex Tapei 2018

En termes de chiffres on passe en moyenne de 4,5 kgs à 1,8 kgs et de 5 cm de haut à 2 cm avec des performances pouvant aller jusqu’à trois fois celle d’une PS4.

(Guerre PC ⚡Console ouverte en commentaire 😎)

De nombreux constructeurs leaders du marché « portable gamer » comme Alienwares, Asus, MSI, ont d’ores et déjà adopté le Q-max design et cela représente en tout 26 millions de machines sur le marché.

La nouveauté c’est que Nvidia travaille sur 26 possibilités de cartes contre 8 actuellement.

Cette technologie entraîne cela dit un surcoût assez conséquent sur les PC embarquant cette solution…

Connaissez vous le Ray Tracing ?

C’est une technologie qui sera utilisée par les développeurs à l’avenir pour produire des jeux vidéos d’une qualité cinématographique en temps réel en simulant de la meilleure façon possible le comportement de la lumière et c’est vraiment bluffant !!
En témoigne cette vidéo mettant en scène 2 Stormtroopers et réalisée avec Unreal Engine 4

 

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

 

Pour la petite note, cette vidéo a nécessité une configuration à 60k dollars pour pouvoir tourner correctement 😲

Vient maintenant la partie plus technique et plus orientée B2B.

Si vous voulez un avant-goût du futur et de la puissance de calcul qu’il va demander restez avec nous !

L’Intelligence Artificielle…. on ne compte plus les films dont c’est le principal sujet voir même le titre !

Nvidia et bien d’autres acteurs dans ce domaine y travaillent réellement mais qu’en est-il ?

DGX-2

Présenté en début d’année il est ramené sur le devant de la scène pour le Computex.

On ne va pas y aller par quatre chemins , c’est la seule machine actuelle capable d’une vitesse de calcul de 2 PFLOPS (unité de mesure de la vitesse d’un système informatique)

Son prédécesseur le DGX-1 ne disposait « que » de 8 TESLA 100 (GPU pour datacenter) et de 16go de mémoire HBM2 (puces Samsung équipant notamment les Vega 64 et la Titan V) quand le DGX-2 embarque lui 16 TESLA 100 avec 32 go de mémoire HBM2 pour une vitesse de 300 go/s entre chaque GPU .
Le reste du monstre est à la hauteur des spécifications précédentes :
– 2 Xeon platinium de 28 cores chacun
– Jusqu’à 1.5 TO de DDR4
– 30 TO de SSD NVMe
– Une consommation de 10kW
– 160 kgs
– 400k Dollars
En termes de performances pures, ce DGX-2 permet le calcul d’un réseau neuronal* en une petite journée et demi contre 15 jours précédemment.
*Un réseau neuronal est un système inspiré schématiquement de la façon dont s’organisent les neurones dans le cerveau humain.
Conférence Nvidia Computex Tapei 2018
le DGX-2

 

On continue dans la technologie d’avenir avec le HGX-2, un serveur d’une puissance assez déconcertante.

Il s’agit d’un serveur CLOUD pour le HPC (Calcul de haute performance) et les tâches impliquant une I.A.

Il est quant à lui équipé de 8 GPU V100 pour une vitesse de 1PFLOPS.

Le HGX-2 est présenté comme pouvant à lui seul effectuer le travail de 300 serveurs équipés de cpu uniquement (quels cpu cela n’est pas précisé)

Il ne sera pas disponible pour le grand public et est de ce fait uniquement réservé aux professionnels, son prix n’a d’ailleurs pas été communiqué.

Conférence Nvidia Computex Tapei 2018

 

Le dernier sujet concerne le « Jerson Xavier » un projet ayant mobilisé 2000 ingénieurs et 2 milliards de dollars d’investissement sur 4 années.

Comportant 9 milliards de transistors, 8 coeurs « custom » et un GPU Volta à 512 cores il consommerait 10 fois moins que son prédécesseur le Jetson TX2 et serait 20 fois plus puissant.

Le but est encore et toujours L’Intelligence Artificielle avec un nouveau cap de franchi vers l’autonomie décisionnelle des véhicules notamment.

On peut imaginer par exemple un taxi se conduisant de lui-même sans assistance humaine de quelque sorte, le but étant selon Jensen une automatisation de plus en plus perfectionnée pour réduire les accidents, mais les domaines d’applications sont multiples.

Le Jetson Xavier Developer kit sera proposé à 1299 dollars.

Conférence Nvidia Computex Tapei 2018

 

Le meilleur pour la fin ?
Lors du jeu de questions / réponses en fin de conférence la question des futurs GPU 11X0 a bien entendu été abordée, et la réponse a été : par pour tout de suite…

Il faudra très certainement attendre le Hot Chips Symposium qui aura lieu le 20 août pour en savoir plus, alors armez-vous de patience !

Sources : Toms HardwareJournal du geekNvidiaLe Big DataGeneration-netToms Hardware

Liens utiles : HPC / FLOPS

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer